Environnement

Une convention Autoroute Bas Carbone et mobilités durables signée à Bayonne

Publié le 31 mars 2022

Offrir un cadre de vie moins pollué et plus économe en énergie et émissions de gaz à effet de serre. C’est l’objectif de la convention Autoroute Bas Carbone signée ce jeudi 31 mars 2022 au Pays Basque. Un partenariat innovant pour décarboner la route au service de la transformation des mobilités.

Au Pays Basque, l’A63 et l’A64 évoluent pour contribuer à la décarbonation des transports routiers

Usagers des autoroutes A63 et A64, cette convention vous concerne ! VINCI Autoroutes, la Communauté d’Agglomération Pays Basque et le Syndicat des mobilités Pays Basque-Adour ont signé jeudi 31 mars 2022 la convention Autoroute Bas Carbone et mobilités durables au Pays Basque. Son objectif ? Accélérer la décarbonation des transports routiers, principaux « émetteurs » de CO2 et donc très polluants. Pour rappel, la stratégie nationale Bas Carbone s’est fixée comme objectif de réduire ces émissions de 40% à l’horizon 2030, pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Cette nouvelle convention vise à accompagner la transformation des mobilités pour faire face aux défis imposés par l’urgence environnementale et le changement climatique. Elle prévoit des aménagements concrets sur l’A63 et A64 empruntées chaque jour, respectivement, par 43.750 et 20.410 véhicules ! Covoiturage, bornes de recharge électrique, transports en commun « connectés » à l’autoroute… Découvrez ce qui va changer demain, dans le Pays Basque, pour vos déplacements du quotidien.

vue-drone-autoroute-a63

Parkings de covoiturage et voies dédiées pour les bus, afin de lutter contre l’autosolisme

Premier axe de cette convention, développer l’intermodalité et les mobilités partagées. Comment ? En luttant contre l’autosolisme. Une seule personne tous les jours dans une seule voiture, c’est toujours plus de bouchons et de pollution ! Le texte prévoit l’implantation de nouveaux parkings de covoiturage, comme par exemple le parking-relais et le Pôle d’Echange Multimodal de Barroilhet à Biarritz, qui sera le premier aménagement réalisé. D’autres parkings-relais sont prévus sur l’A63 au niveau des échangeurs d’Urrugne, de Bayonne ou de Saint-Jean-de-Luz. Par ailleurs, une offre de transports en commun connectée aux échangeurs autoroutiers devrait permettre de soulager la circulation au sein des principales agglomérations du Pays Basque et du sud des Landes. Un projet de ligne de bus express littorale empruntera notamment la RD810 et l’A63 de Bayonne à Hendaye. La prolongation de Tram’bus de Bayonne à Bassussary Makila est également envisagée.
Plusieurs projets sont par ailleurs à l’étude pour favoriser l’accès aux principaux pôles économiques du territoire. Parmi eux, la création du demi-diffuseur de Chantaco orienté vers Bayonne ou encore le réaménagement de l’échangeur existant n°5 de Bayonne Sud sur l’autoroute A63 et celui de Biriatou. Enfin, des projets d’ouvrages de franchissement de l’autoroute à vélo sont envisagés, comme sur l’A63 pour desservir le pôle technologique d’Izarbel.

Equiper les aires d’autoroute du Pays Basque de bornes de recharge électrique

Autre enjeu de cette convention Autoroute Bas Carbone, accompagner le développement et le déploiement de motorisations à faibles émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques. Vous roulez en véhicule électrique ? Bonne nouvelle ! VINCI Autoroutes prévoit d’équiper 100% de ses aires de services de bornes de recharge d’ici à 2023, y compris donc dans le Pays Basque. Cette convention prévoit aussi l’étude des opportunités liées à la production et à l’usage d’hydrogène « vert », qui pourraient être mutualisées entre opérateurs publics et privés. Dans le cadre de son Ambition Environnement 2030, VINCI Autoroutes prévoit aussi, d’ici 2030, de convertir l’intégralité de sa flotte de véhicules légers d’exploitation à des motorisations électrique ou hybride. Micro-éoliennes, panneaux solaires… nous nous engageons, par ailleurs, à étudier notre potentiel foncier disponible (abords des autoroutes, délaissés autoroutiers, surfaces artificialisés) pour la production d’énergie renouvelable. Des nouveautés qui pourraient voir le jour sur les 68 kilomètres d’autoroute du Pays Basque sur l’A63 et l’A64.

Une meilleure gestion des déchets lors de vos pauses sur les aires

L’économie circulaire et la gestion responsable des déchets font également partie des objectifs fixés par cette convention. Celle-ci prévoit notamment d’expérimenter la démarche « zéro plastique » sur les aires de Bidart Est et Ouest sur l’A63 et de poursuivre le déploiement de la gestion des déchets 3 flux actuellement en expérimentation sur ces deux aires, ainsi que sur l’aire d’Urrugne. VINCI Autoroutes se mobilise enfin pour la biodiversité et la renaturation du domaine autoroutier. Cette même aire d’Urrugne est ainsi intégrée dans un programme de préservation de la biodiversité intégrant la plantation de pommiers du Pays Basque pour la production de cidre, le déploiement de l’éco-pâturage avec une espèce locale de brebis (la Manech à tête noire) et l’installation au printemps 2022 de 30 ruchers d’abeilles noires du Pays Basque !

Découvrir d'autres actualités

Toutes les actualités
Services et aires
Environnement

Une convention signée sur l’aire de St Rambert d’Albon (A7) pour décarboner les mobilités

Services et aires
Environnement

Autoroute A63 : des pommiers basques plantés sur une aire