©Mairie de Narbonne

Occitanie, Aude

La maison natale de Charles Trenet

« Mes autres maisons m’appartiennent, mais j’appartiens à celle de Narbonne », disait Charles Trenet. Découvrez la maison natale du « fou chantant », la jolie maison aux volets verts qu’il aimait tant…

Le salon d’une famille musicienne

Poussez la porte de cette maison bourgeoise sur deux étages et pénétrez dans le grand salon au rez-de-chaussée. Dans cette pièce, découvrez les souvenirs et l’arbre généalogique de la famille. « C’est le salon d’une famille de musiciens, souligne Mireille Franc de la Direction du patrimoine et des musées à Narbonne. Sa mère, Marie-Louise joue du piano, son père Lucien est guitariste. Quant à son frère Antoine, il manie comme personne le cymbalon ». Au fond de la pièce, remarquez le piano de Charles Trenet, non loin d’un portrait du chanteur le doigt levé et coiffé de son célèbre chapeau ! Ne manquez pas les nombreux dessins de Cabu. Le regretté dessinateur était un grand admirateur de Charles Trenet. Il a réalisé une série de croquis représentant son idole, affichés un peu partout dans la maison.

©Mairie de Narbonne

Le bureau où il aime regarder passer les trains

Dirigez-vous ensuite vers le premier étage. Après avoir gravi un petit escalier où sont affichées ses partitions, vous arrivez dans le bureau Charles Trenet. Une pièce importante car c’est ici qu’est née sa vocation d’artiste. « Enfant, par cette fenêtre, explique Mireille Franc, Charles Trenet passe des heures à regarder filer les trains. Il laisse libre cours à son imagination. C’est ici, dans cette pièce, qu’est née la chanson Je chante ». Dans la bibliothèque, admirez cette pochette de La Mer. Saviez-vous que Charles Trenet avait écrit cette chanson en 1943 dans un train entre Perpignan et Montpellier ? Inspiré par le paysage qui défilait sous ses yeux, il ne lui aurait fallu que 20 minutes pour coucher sur le papier ce qui deviendra l’un de ses plus grands succès.

©Mairie de Narbonne

La chambre de son enfance est restée intacte

Au deuxième et dernier étage de la maison, plongez dans le jardin secret du grand Charles. Avancez dans le vestibule et découvrez les nombreuses photos et autographes de ses amis artistes comme Charles Aznavour ou encore Maurice Chevalier… La chambre toute proche avec son mobilier d’époque en osier est celle de son enfance. « Adulte, quand il revient à Narbonne, c’est ici qu’il aime se réfugier, précise Mireille Franc. Il écoute le vent de la mer s’engouffrer par la cheminée et faire craquer les meubles ». Pour clore votre visite, ne manquez le karaoké qui marque la fin du parcours. Devant un micro ancien, sélectionnez votre tube préféré, Boom, Y’a de la joie, Le soleil et la lune et laissez-vous guider par les paroles qui défilent sur l’écran. Alors, prêts à pousser la chansonnette ?
Découvrez aussi l’hommage à Charles Trenet sur l’aire de Narbonne-Vinassan Sud, sur l’autoroute A9

Découvrez la maison natale de Charles Trenet en vidéo :

podcast

Chemins de traverse

Immersion, interviews, anecdotes… découvrez l’histoire du lieu à travers un épisode de notre collection de podcasts "Chemins de traverse".

Informations pratiques

Adresse

13 Avenue Charles Trenet
11100 Narbonne
France

Horaires d’ouverture

Ouvert tous les jours 15/07 au 31/10 : de 10h à 13h et de 14h30 à 18h
01/11 au 31/03 : sauf le mardi, de 14h à 17h
01/04 au 14/07 : sauf le mardi, de 10h à 12h et de 14h à 17h.
Pour des raisons de sécurité, la Maison accueille 18 personnes maximum par visite.

Commentaires

Tarifs :
Visite audiovisuelle et interactive
Tarif plein : 6 €
Tarif réduit : 4 € (enfants de + de 10 ans, étudiants, détenteurs des cartes les Clés du Patrimoine & Elicia, groupe à partir de 10 personnes).
Gratuité : enfants de – de 10 ans, demandeurs d’emploi munis d’un justificatif.
Billet Pass (7 sites) : 9 €, 6 € .
Billetterie sur place 13, avenue Charles Trenet à Narbonne