Aller au contenu principal

Bien préparer votre voyage en camping-car

Partir en camping-car pour un long trajet sur autoroute ne s’improvise pas ! La préparation est une étape clé à laquelle il faut apporter une attention particulière. Réglementation, préparation du véhicule, chargement… Avant de prendre la route avec votre camping-car, ces différentes étapes sont indispensables pour vous assurer un voyage en toute sécurité.

voyage-camping-car-autoroute

1. Vérifiez d’abord que vous êtes en règle

Le permis de conduire dépend de la catégorie de votre camping-car. Pensez aussi à la vignette Crit-Air et à la réglementation à l’étranger :

> Le permis de conduire

  • Votre camping-car fait moins de 3,5 tonnes ? Le permis B suffit
  • Vous conduisez un camping-car poids lourd ? Le permis B suffit à condition de l’avoir obtenu avant 1975 et d’y faire figurer la mention B79 (s’adresser en préfecture)
  • Dans tous les autres cas (camping-cars de plus de 3,5 t et jusqu’à 7,5 t), vous devez être détenteur du permis C1

> La Vignette Crit’Air
La vignette Crit’Air est obligatoire dans plusieurs villes (Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux…) et votre camping-car n’échappe pas à la règle ! En cas de pics de pollution, elle permet d’instaurer des restrictions de circulation. Pour vous la procurer, rendez-vous sur www.certificat-air.gouv.fr

> Vous passez la frontière ?
Le code de la route et les règles de sécurité peuvent être différentes si vous partez en vacances à l’étranger. Le site www.ec.europa.eu/transport/ recense (en anglais) les différentes réglementions qui vous permettront de passer la frontière en toute légalité.

    2. La préparation du véhicule

    Après avoir vérifié la réglementation en vigueur, il est temps de vous pencher sur l’état de votre camping-car. Un long trajet nécessite toujours quelques vérifications :

    > Un petit dépoussiérage s’impose !

    Votre camping-car a dormi tout l’hiver dans le garage ? Pensez à nettoyer et à vérifier :

    • les conduits de gaz
    • le circuit d’eau
    • tous les postes électriques

    N’oubliez pas de faire le plein d’eau et de gaz. Un conseil ? Avant d’installer une nouvelle bouteille de gaz, couchez-la au sol et faites sortir un jet pour enlever les impuretés.

    > Les points mécaniques à vérifier :

    • les niveaux d’huile, lave-glace et liquide de refroidissement
    • l’état des plaquettes de freins, balais d’essuie-glaces, phares et clignotants
    • la pression des pneus (à froid) et l’usure
      Même si vos pneus ne vous paraissent pas usés, il est recommandé de les changer tous les 10 ans.

    MA CHECKLIST
     

    camping-car


    Avant de prendre la route, je pense à emporter :
                                                    
    Une boîte d’ampoules de rechange

    Le triangle de sécurité et le gilet jaune (obligatoires depuis juillet 2008)    

    Une roue de secours

    Un éthylotest (obligatoire depuis 2013)

    3. Optimiser le chargement de votre camping-car

    Le poids est votre principal ennemi ! Il est impératif de bien connaître votre charge utile c’est-à-dire le poids dont vous disposez pour transporter passagers et bagages. La charge utile correspond à la différence entre le PTAC (poids total autorisé en charge) et le PVOM (poids à vide en ordre de marche)
    Par exemple : Si le PVOM de votre véhicule est de 3150 kg (4 places cartes grise) pour un PTAC de 3500 kg, la charge utile théorique (avec 3 passagers + leurs bagages) est de 350 kg

    Les conseils pour bien optimiser son chargement :

    • Bien répartir son chargement
    • Utiliser des carrés de mousse ou de l’antidérapant pour caler la vaisselle
    • Protéger les objets fragiles à l’aide de filets Une astuce : Veillez à ne pas disposer les objets lourds comme les boîtes de conserve dans les placards du haut. En cas de choc, ils pourraient tomber et endommager votre intérieur.

    Source : Fédération française des campeurs, caravaniers et camping-caristes
    www.ffcc.fr