Kilomètre-Art

Kilomètre-art épisode #6 : Les Chevaliers cathares, autoroute A61

Ce nouvel épisode de Kilomètre-art vous fait découvrir Les Chevaliers cathares, une œuvre située sur l’aire de Pech-Loubat sur l’autoroute A61. Revivez un épisode phare de l’histoire de l’Occitanie.

Les Chevaliers cathares, une œuvre de Jacques Tissinier qui se dresse le long de l’autoroute A61

Pour ce 6e épisode, Kilomètre-art, notre web série dédiée aux œuvres d’art d’autoroute, vous fait remonter le temps ! Direction le Moyen Âge pour évoquer un mouvement religieux symbolique du sud-ouest de la France : le catharisme. Sur l’autoroute A61, entre Narbonne et Carcassonne, une œuvre d’art fait référence à cet épisode sanglant de l’histoire régionale : Les Chevaliers cathares. Située sur l’aire de Pech-Loubat, cette sculpture signée de l’artiste Jacques Tissinier (1936-2018), a été installée près de l’autoroute en 1980. Sur une petite colline, trois colosses de pierre se dressent tels des miradors. Au pied de ces géants, les voyageurs de passage sur l’aire peuvent découvrir ces mots gravés sur des stèles : « les pierres, témoins muets de la tragédie cathare ».
 

L’histoire tourmentée des « bons hommes »

Véritable fil rouge de notre série Kilomètre-art, Julien Lelièvre auteur du livre Art d’autoroute, se souvient d’abord de sa rencontre avec Jacques Tissinier, originaire de l’Aude. « Il m’a accueilli dans son atelier et m’a montré les croquis préparatoires, les maquettes, les pré-maquettes et les études de composants… Jacques Tissinier était content de produire cette œuvre dans son pays d’origine ». Apparu autour de l’an 1100, le catharisme s’est progressivement implanté dans le midi de la France et notamment autour d’Albi, au point que les Cathares ont été surnommés les Albigeois. Ils possédaient leur clergé dont les membres étaient appelés les « parfaits » ou les « bons hommes ». La sculpture de 13 mètres de haut qui fait face à la cathédrale et au palais des archevêques de Narbonne, célèbre leur mémoire.

 

Une œuvre qui pique la curiosité des voyageurs

La vidéo donne ensuite la parole à Sonia Benoit, responsable du Musée du Catharisme de Mazamet. Elle explique qu’à l’époque, cette religion chrétienne a rejeté la majorité des principes de l’Eglise officielle comme les sacrements, les rites ou les bâtiments. Considérés comme hérétiques, les Cathares ont été pourchassés et massacrés. Saviez-vous que le dernier parfait était mort sur le bûcher en 1321 ? Un événement qui a marqué la fin du catharisme occitan. Cet épisode se termine avec quelques témoignages de voyageurs de passage sur l’aire de Pech-Loubat. L’un d’eux compare Les Chevaliers cathares à des guerriers surveillant le site. Un autre voit dans le travail de Jacques Tissinier une occasion de se cultiver sur le contexte local et historique. Et vous, quelle sera votre interprétation de cette œuvre historique et singulière ?

Regarder les Chevaliers cathares

Kilomètre-art - Les chevaliers cathares

Découvrir nos aires remarquables

Toutes les aires remarquables sur votre trajet
Aires remarquables

Aire de Port Lauragais - A61

Aires remarquables

Aire de Narbonne - A9