Xantana

Nouvelle-Aquitaine, Corrèze

Village de Collonges-la-Rouge

Des maisons écarlates, une magnifique église écarlate, une halle, une chapelle, un château écarlates… Collonges-la-Rouge porte bien son nom.

Rougir de plaisir.

Il arrive parfois que parcourir quelques kilomètres seulement dépayse grandement. En Corrèze, par exemple, il suffit de pousser au sud, passer Brive-la-Gaillarde, pour atteindre une véritable parenthèse géographique : Collonges-la-Rouge. Voici un village qui porte bien son nom ! Depuis le ciel ou la terre, il tâche d’une goutte sanglante les paysages verdoyants de la vallée de la Dordogne. Tout y est en effet construit dans une pierre particulière : du grès riche en oxyde de fer prélevé dans les collines environnantes et qui donne aux constructions cette singulière teinte rouge vif. De la pierre écarlate grignotée par du lierre, des toits d’ardoise ou de lauze, des herbes folles poussant entre les pavés poussiéreux… Collonges-la-Rouge est un tableau signé par un amoureux des couleurs. Nulle surprise, donc, à ce qu’elle accueille aujourd’hui de nombreux artistes, peintres en résidence ou réalisateurs à la recherche de paysages au caractère tranché, qui se cachent sur les places les plus discrètes, à l’abri des touristes.

Rougir de plaisir.

Xantana
Collonges-la-Rouge

Un village à la beauté inoxydable.

Visite monochrome, mais aussi historique... le village de Collonges-la-Rouge a le charme d’une pause dans la folle course du temps. Bien souvent, le silence y règne partout dans les étroites ruelles médiévales, à peine troublé par le martelage qui s’échappe de l’atelier du tailleur de pierre. C’est qu’ici, l’architecture comme le reste, est affaire de tradition et d’artisanat ; les savoir-faire se transmettent à l’identique depuis des générations, garantissant la beauté préservée du village. D’ailleurs, pas un câble électrique n’est visible dans les rues. A Collonges-la-Rouge, on est soucieux des apparences. Un symbole de cet attachement à l’histoire : la halles aux grains et aux vins, parfaitement conservée depuis sa construction au XVIe siècle. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, les villageois s’y donnaient rendez-vous pour acheter huiles et alcools. Son four traditionnel est encore en place et devient chaque premier dimanche d’août le cœur de la Fête du pain, au cours de laquelle les locaux et touristes viennent déguster différentes textures. Une tradition des plus chaleureuses, en somme.

guy-ozenne

Les flèches de Collonges.

Ne vous arrêtez donc pas à la couleur dite colérique du village ; fiez-vous plutôt au caractère des habitants, à l’histoire des monuments, pour saisir le caractère de Collonges-la-Rouge. Ancienne ville fortifiée et défensive, elle a accueilli de nombreux nobles qui ont construit ici leurs jolies demeures. Aujourd’hui encore, le village est surnommé "la cité aux 25 tours", en raison des nombreuses flèches qu’elle lance vers le ciel. L’une d’elle, en particulier, brille comme la flamme du village : l’église Saint-Pierre, construite au XIe siècle, et dont le clocher octogonal pointe à plus de 20m de hauteur. Elle pourrait presque avoir l’air intimidant, n’eussent été son donjon carré et ses quatre chapelles aux architectures distinctes auxquelles elle doit sa silhouette si particulière. Un bien étrange mélange de formes - rouge toujours - et de religions, puisque catholiques et protestants se sont partagé ces murs pendant des siècles. Preuve que Collonges-la-Rouge est définitivement une enclave : dans la région, dans le temps et les querelles des hommes.

Informations pratiques

Adresse

rue de la Barrière
19500 COLLONGES-LA-ROUGE
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Gratuit

Commentaires

Renseignements auprès de l'office de tourisme au 05 55 25 47 57 ou par mail
Non accessible en transport en commun