Office de tourisme du Grand Saint-Emilionnais

Nouvelle-Aquitaine, Gironde

Tour du Roy

Grimpez au sommet de la tour du Roy, pour admirer Saint-Emilion, la plus belle ville d’Aquitaine, et apercevoir un vignoble divin.

Le dernier donjon roman d’Aquitaine.

Saint-Emilion possède quelques magnifiques monuments. Certains se voient de loin. D’autres sont enterrés. La tour du Roy est de ceux que l’on remarque. C’est un donjon massif ; d’ailleurs le seul donjon roman encore debout en Gironde. Une tour carrée de 14,5m de hauteur, dressée à l’intérieur des remparts. Le "castel daou rey", c’est elle, est édifié au XIIIe siècle sur un massif rocheux. Quand vous êtes au sommet de la tour, vous vous situez en réalité à 32m au-dessus de la cité. La vocation guerrière de la tour ne fait aucun doute. Mais on ne sait pas très bien qui a décidé de l’ériger. Certains penchent pour Louis VIII, dit le Lion, venu conquérir une partie de l’Aquitaine. D’autres pensent à Henri III Plantagenêt, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine. Car, Saint-Emilion passa sous contrôle anglais au cours du XIIIe siècle. En pleine guerre de Cent Ans, la mode était aux donjons costauds !

Le dernier donjon roman d’Aquitaine.

Office de tourisme du Grand Saint-Emilionnais
La Tour du Roy à Saint-Emilion

Une tour au cœur de la fête.

Cette tour du Roy ne serait-elle pas l’ancien hôtel de ville ? Au XIIIe siècle, Saint-Emilion, seconde cité du Bordelais, n’en possède pas. Et des historiens sont persuadés que l’édifice a été bâti par la jurade, le conseil municipal de l’époque. Ce donjon quadrangulaire à contreforts symboliserait donc le pouvoir de la ville. Aujourd’hui, la jurade est devenue… une confrérie agricole que l’on célèbre au sommet de la tour, et un peu partout en ville, à l’occasion de la fête du même nom. Lors de la jurade, les jurats grimpent jusqu’au toit-terrasse de la tour. Ils proclament le "jugement du vin nouveau", en juin, et le "ban des vendanges", en septembre. La tour du Roy reste indissociable du patrimoine saint-émilionnais. D’autant que, du sommet de la tour, cette cité médiévale vous apparaît encore plus resplendissante. Vous avez sûrement remarqué la pierre dorée des maisons, les venelles et les petites places. Elles n’attendent que votre visite.

Balades en ville et dans la région.

Vous voici redescendu. La ville et ses curiosités vous attendent, notamment la fameuse église monolithe souterraine. Etrange et spectaculaire, elle a été creusée dans le calcaire entre le XIe et le XIIIe siècle, et elle abrite trois immenses nefs de six travées. Son clocher s’élève à 67m de haut. Votre promenade dans le passé moyenâgeux de Saint-Emilion vous conduit ensuite aux Cordeliers. Ce monastère franciscain du XIVe siècle vous plonge alors dans un décor romantique constellé de ruines. Puis la balade dans le temps se poursuit du côté des tertres de la Cadène, de la Tente, de la porte Saint-Martin et des Vaillants. Ces ruelles typiques de la cité relient la ville haute et la ville basse. Mais Saint-Emilion, c’est aussi une région superbe, de très grands crus et quelque 800 châteaux, dont certains se visitent. La route des vins est une vraie source d’émerveillement, à l’image du château de Ferrand, tout proche, et de ses anciennes carrières abandonnées.

Informations pratiques

Adresse

rue des Jurats
33330 SAINT-EMILION
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    2 €
    Enfants jusqu'à 5 ans : Gratuit

Commentaires

Accès de février à septembre
Consulter le calendrier détaillé en ligne