yoh4nn

Provence-Alpes-Côte d'Azur, Var

Rocher de Roquebrune

Un maquis verdoyant, une faune sauvage et 372m d’une roche rouge de lave : explorez le rocher de Roquebrune, terre de contrastes.

A l’assaut du Far West du Var.

Dressé à l’est de la plaine de Fréjus, détaché de tout massif, le rocher de Roquebrune intrigue : d’où vient cet amas de roches déchiquetées qui tranche avec les plaines environnantes ? Laissez derrière vous les débats d’experts et allez voir de plus près, en longeant l’autoroute depuis Roquebrune-sur-Argens. Peu à peu, l’asphalte cède la place à une nature sauvage où pullulent le houx, les pins parasols et les figuiers de Barbarie. Certains préfèrent la voie de l’eau pour s’approcher du rocher et longent l’Argens en canoë, réveillant ce faisant les tortues et libellules qui peuplent les rives. Dans ce site classé d’intérêt national, la nature joue les peintres : elle dépose sur ce décor verdoyant de maquis les touches jaunes de papillons, bleues des eaux et, bien sûr, l’imposante tâche rose du rocher. Sa couleur, celui-ci la doit à un mélange de gneiss, de granit et de lave solidifiée. Dans ce paysage, la faune et la flore règnent en maîtresses et justifient les comparaisons fréquentes avec les décors des westerns américains.

A l’assaut du Far West du Var.

ajansen

Des légendes gravées dans la roche.

Coquet rougissant, le rocher ne se dévoile pas à n’importe qui ; l’érosion a façonné ses courbes avec âpreté, révélant des oppida datant de l’âge du fer, dessinant ici des colonnes au dessin insolite (Les Deux Frères), là des failles qui entravent l’ascension. La plus célèbre d’entre elle, le Saint-Trou, est si étroite que seule une personne à la fois peut s’y mesurer, des blocs de roches coincés au-dessus de la tête... La lumière elle-même peine à s’y frayer un passage et la zone est plongée dans une épaisse pénombre. De quoi inspirer quelques légendes, que renforcent les vestiges mégalithiques et religieux qui ponctuent votre promenade. Au détour d’un sentier, apparaissent les ruines Saint-Jean, vieille chapelle troglodyte dont les parois sont rongées par la mousse et les herbes folles. Amoureux des vieilles pierres, rendez-vous sur le versant nord où se dressent encore les murs de Notre-Dame de la Roquette. Construite au XVIIe siècle mais aujourd’hui abandonnée, elle reçoit encore des curieux attirés par les pouvoirs de fertilité qu’on lui prête.

Entre sentier de randonnée et chemin de croix.

En s’approchant du sommet, la végétation se fait éparse, la roche gagne du terrain. Entre les replis, l’érosion du vent creuse de nombreuses grottes où s’abriter de la chaleur. Veillez à respecter la quiétude du lieu : dans une de ces cavités, le frère Antoine vit reclus depuis plus d’un demi-siècle. La beauté des lieux l’a convaincu de vivre ici un peu plus près du royaume des cieux… Difficile de lui donner tort une fois arrivé au sommet, à 372m d’altitude. La mise en scène y est saisissante : au cœur d’un panorama à 360° sur les vallées de Fréjus et de l’Argens, avec les Alpes sur la ligne d’horizon, trois croix de fer sont plantées qui rappellent le calvaire du Christ sur le Golgotha. Elles sont la récompense d’une excursion exigeante et réputée, l’emblème d’un lieu naturel et sauvage, mystérieux, entre Far West et jardin d’Eden.

Sentiers d’histoire

Anecdotes, courts récits… découvrez l’histoire du lieu, racontée par l’historien Jean-Pierre Guéno.

Informations pratiques

Adresse

Rocher de Roquebrune
83520 ROQUEBRUNE SUR ARGENS
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Gratuit

Commentaires

Accessible en permanence
Plus d'informations auprès de l'office de tourisme de Roquebrune-sur-Argens par téléphone au 04 94 19 89 89