trabantos

Nouvelle-Aquitaine, Charente-Maritime

Plage de la grande conche

La plage de la Grande Conche étend entre Royan et Saint-Georges-de-Didonne 2650m de sable d’une exceptionnelle finesse. Détente garantie !

Balade des sables.

La plage de la Grande Conche a un profil changeant au fil des marées. Pour profiter au mieux de votre déambulation entre Royan et Saint-Georges-de-Didonne, privilégiez les heures de marée basse. Vous pourrez alors rester au plus près de l’eau, les pieds nus sur ce sable d’une exceptionnelle finesse, et les yeux tournés vers les majestueuses bâtisses Belle Epoque. Au XIXe siècle, Royan devint en effet la capitale européenne des bains de mer, attirant de ce fait un afflux de touristes riches. Pour les accueillir, l’on construisit villas et chalets à l’architecture insolite : l’Aigue-Marine avec sa tourelle au toit gris-bleu, la Rose rouge et ses grosses pierres beiges, beaucoup moins rouge finalement qu’Isabelle-Marie, cette coquette aux briques de couleurs vives. Elles ont chacune leur petit nom, leur particularité, et vous vous amuserez à choisir votre préférée en zigzagant entre les parasols et tentes rayées de bleu qui saupoudrent la bande sablée.

Balade des sables.

trabantos
Plage de la Grande Conche

Les belles bâtisses de la Belle Epoque.

"Une histoire de plage mêlée de sable et d'eau. Dans un coquillage, la voilure d'un bateau." On pourrait facilement s’imaginer que la chanson de Bardot évoquait la plage de la Grande Conche, elle qui s’étire sur 2 600m de longueur depuis la jetée est du port de Royan. Rarement port de plaisance a si bien porté son nom. Celui-ci semble en effet tout entier dédié à la détente et aux loisirs, ses eaux à peine ridées par le va-et-vient des navettes. Les vents océaniques sont freinés par le débarcadère, transformés en une légère brise qui vient tout juste rafraîchir les promeneurs. Pas de quoi faire tanguer les quelque 1 050 bateaux amarrés là. Les quelques bruits proviennent des "voûtes" ; c’est ainsi que les locaux appellent la corniche qui domine le port et dans lequel s’alignent les commerces, boutiques à souvenirs et restaurants où des familles reprennent des forces avant de se lancer à l’assaut des vagues. Au pied du quai promenoir du Treizième Dragon, le goudron cède le terrain au sable… Le port est le point de départ de votre exploration de la plage de la Grande Conche.

La Grande Conche, côté nature

Plus vous vous approchez de Saint-Georges-de-Didonne, plus les serviettes s’espacent. Le terrain se fait alors rocheux, accidenté. Vous voilà arrivé à la pointe de Vallières, terminus de la plage de la Grande Conche. Là, le sable cède la place à des reliefs de pierre brute, déchiquetée par la mer et les vents. C’est d’ailleurs à ce cap rocheux que le lieu doit son appellation de "conche". Dans ce paysage déserté par les vacanciers, la pierre semble tout grignoter ; seules quelques herbes ternes apportent leur touche de vert, comme une invitation à poursuivre la marche jusqu’à la forêt de Suzac. Pourtant, les connaisseurs aiment cette pointe pour la poésie de la vue : l’immensité bleue de la mer, et le phare de Vallières qui se dresse avec majesté sous le fracas des vagues contre la roche. Comme le point final de votre course le long de la plage de la Grande Conche.

Informations pratiques

Adresse

avenue de la Grande-Conche
17200 ROYAN
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Gratuit