Conseil général de l'Allier

Auvergne-Rhône-Alpes, Allier

Musée du Canal du Berry

Revivez au musée du Canal du Berry le quotidien des mariniers navigant ici il y a près d’un siècle.

De Montluçon à Fontblisse, de l’exploitation à la contemplation.

C’est un petit canal du temps jadis, qui ne vit plus aujourd’hui que pour son charme et sa poésie. Le canal du Berry a été créé au début du XIXe siècle. Long d’environ 300km, il traverse l’Allier, le Cher et le Loir-et-Cher, en passant par des villes comme Montluçon, Bourges ou Vierzon. Le canal est en réalité composé de trois branches, se réunissant à Fontblisse. Destiné à développer le commerce en facilitant le transport, le canal se confronte, dès sa construction, à un problème : le manque d’eau sur certains tronçons qui explique ses petites dimensions, avec une largeur parfois réduite à seulement 6m, empêchant le passage des plus gros transports. Après avoir néanmoins permis le développement de la région, grâce au transport du charbon et du fer issu des mines voisines, le canal tombe peu à peu en désuétude. La concurrence du train ainsi que l’épuisement des mines provoquent le déclassement, puis l’abandon total du canal en 1955. Aujourd’hui rendu à la nature, il n’en est que plus charmant…

De Montluçon à Fontblisse, de l’exploitation à la contemplation.

Conseil général de l'Allier
Péniche sur le canal du Berry

Le musée du canal, en souvenir des souvenirs.

Créé en 1978, rénové en 2010, le musée du Canal du Berry raconte son histoire, mais aussi surtout celle des hommes qui y travaillèrent. Les amoureux du canal ont, depuis de nombreuses années, conservé des pièces qui aujourd’hui exposées permettent de le faire revivre. Quelque 40 000 artefacts sont ainsi exposés, avec des plans, des objets de mariniers, mais aussi de véritables œuvres d’art comme les portes d’écluses. Le musée est organisé autour de six grands thèmes, notamment la vie autour du canal, représentée par des photos et des maquettes. A quai, sur la berge, on découvre deux modèles de péniche, l’une en bois et l’autre en métal, ainsi qu’un « cul de bateau » : ce fond de péniche était le véritable habitat des mariniers. Un habitat sommaire, plus proche des cabines de pirates que de celles des bateaux de croisière. Un peu plus loin, un four à chaux explique les secrets d’un savoir-faire ancien qui, à l’image du transport sur le canal, semble aujourd’hui disparu.

De la péniche au bateau électrique, du transport commercial à la promenade dominicale.

A l’entrée du musée, vous découvrez le Frêne, une péniche d’époque parfaitement conservée. Si l’envie vous prend d’explorer à votre tour le canal, rassurez-vous, des moyens de transport plus modernes sont à votre disposition. C’est désormais en pédalo, voire en bateau électrique que vous pourrez remonter le canal, le temps d’une balade d’une heure, qui vous mène jusqu’à Vallon-en-Sully, avant de revenir à votre point de départ. Mais avant de vous jeter à l’eau, un passage par la maison du régisseur s’impose afin de découvrir la faune et la flore du canal. Si vous ne souhaitez pas déranger la tranquillité des grenouilles et des nénuphars, vous pouvez aussi vous installer tranquillement à l’ombre des arbres, sur le coin prévu pour pique-niquer. Vous pourrez ensuite longer les berges, transformées en voie verte, à pied ou à vélo. Un chemin hors du temps, qui fait autant penser à la route des châteaux de Marcel Pagnol qu’aux tableaux romantiques des peintres impressionnistes.

Informations pratiques

Adresse

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Plein tarif : 5 €
    Enfants de 10 à 18 ans : 3 €
    Enfants jusqu'à 9 ans : Gratuit

Commentaires

Mai, juin et septembre le mercredi, samedi et dimanche et les jours fériés de 14h à 18h (dernier départ à 17h)
Juillet et août du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h (dernier départ à 17h)