Grand Est, Bas-Rhin

Montagne des Singes

Plongez dans une communauté de macaques vivant en liberté au sein de la montagne des Singes. Une expérience de sensibilisation insolite et familiale.

Des singes au pays des cigognes.

Imaginez : vous êtes au cœur de la commune de Kintzheim, dans un paysage de collines à quelques pas à peine du majestueux château du Haut-Koenigsbourg. La forêt vous entoure. Soudain, une branche s’agite au-dessus de vous et vous en concluez très naturellement qu’il s’agit d’un oiseau, sans doute pourvu d’un long bec rouge. Quelle surprise, donc, de découvrir au contraire une petite boule de poils roux ! Vous venez en effet de pénétrer dans la montagne des Singes, un parc naturel de 24ha où ce cousin génétique de l’être humain est laissé en totale liberté. Sur le papier, le projet semblait un peu fou : c’est qu’ils sont loin de chez eux, ces macaques de Barbarie originaires du Maghreb. Mais grâce à la détermination d’un passionné, la montagne des Singes est depuis plus de 50 ans une réalité pérenne, populaire même, puisqu’elle est aujourd’hui la quatrième destination touristique de la région avec chaque année quelque 340 000 visiteurs avides de partager une expérience unique au contact des singes.

Des singes au pays des cigognes.

Malin comme un magot.

Malgré son nom, la montagne des Singes ne parie pas sur la pluralité des espèces. Elle vous propose au contraire de vous immerger au sein d’une seule communauté de près de 250 macaques berbères (ou magots) et ainsi de les observer dans leurs interactions sociales. La logique, en somme, n’est pas celle de l’exhibition mais de l’immersion. Pas de cage, pas d’affichette explicative : vous regardez les singes se battre, jouer, dormir ou se dégourdir les pattes en toute décontraction. A tel point, d’ailleurs, qu’il ne faudra pas vous étonner s’ils viennent réclamer quelques friandises avec des yeux coquins. Tout au long du parcours, des guides vous offrent des clefs de lecture sur le spectacle qui se déroule sous vos yeux. Voyez par exemple ce magot qui porte son petit sur son dos. N’allez pas en conclure qu’il s’agit d’une femelle, puisque cette tâche est chez cette espèce dévolue aux mâles. En ressemblances et oppositions, cette observation des singes vous interroge d’une façon troublante sur votre propre cellule familiale, votre fonctionnement d’être humain.

Retour au pays.

Ne vous y trompez pas : autant que votre cœur, c’est votre cerveau que la montagne des Singes entend stimuler. Car malgré les apparences, malgré les groupes qu’ils forment à vos pieds pour vous chaparder du maïs, les macaques de Barbarie sont depuis 2008 sur la liste des espèces en danger d’extinction. Aujourd’hui, la population magot mondiale est estimée à 8 000 singes, dont seul le quart vit à l’état sauvage. De là la volonté du parc de constituer une réserve scientifique ayant pour objectif final la réintroduction des animaux dans leur habitat naturel. Ainsi s’explique le faible accroissement de la communauté de la montagne des Singes (de 150 individus lors de l’inauguration à 250 environ un demi-siècle plus tard) : plus de 600 magots ont déjà été rapatriés au Maroc et participent désormais à la sauvegarde de leur espèce. La montagne des Singes combine donc les plaisirs d’une journée insolite et d’un véritable acte militant. Malin, comme un singe.

Informations pratiques

Adresse

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    De 5 à 14 ans : 5.5 €
    Plein tarif : 9.5 €
    Tarif réduit de 5 à 14 ans : 5.5 €
    Enfants jusqu'à 4 ans : Gratuit
    Enfants jusqu'à 4 ans : Gratuit
    Tarif réduit : 8 €
    Tarif réduit jusqu'à 14 ans : 4.5 €