©Sce-communication-ville-antibes

Provence-Alpes-Côte d'Azur, Alpes-Maritimes

Le sentier littoral du Cap d'Antibes

Partez à la découverte de l’un des plus beaux caps de la Côte d’Azur : le majestueux Cap d’Antibes ! Loin des constructions urbaines, le sentier du littoral, appelé Sentier de Tire-Poil, se situe à l'extrémité sud du Cap d'Antibes.

La nature en majesté

Lorsqu’on évoque le cap d’Antibes, on pense aussitôt aux villas de prestige et aux résidences pour milliardaires noyées dans l’oasis verdoyante de la presqu’île, complantée de hauts pins d’Alep, d’oliviers séculaires et d’essences exotiques. Aux confins de ces lieux enchanteurs, les falaises de calcaire blanc et les criques profondes de la frange littorale dessinent un paysage farouche dont la sauvagerie surprend le visiteur : serpentant au plus près des flots, le sentier des douaniers s’y fraye un difficile passage à travers les murs d’enceinte qui protègent les vastes parcs privés.
Ce sentier également connu sous le nom de Chemin des Douaniers, ou Sentier de Tire-Poil, propose un tracé sinueux mais sécurisé. Il vous conduira au bord de merveilleuses criques, d’où vous pourrez contempler le parc de 11 hectares de la villa Eilenroc. Aménagée par des sentiers et des escaliers dans les zones escarpées, la randonnée est facile, à condition d'être confortablement chaussé. Elle vous émerveillera durant 2 heures, soit environ 5 kilomètres.
Depuis le grand parking de l'avenue André Sella, à peine 200 mètres de marche sont nécessaires pour quitter les zones urbanisées et se retrouver face à la Baie des Anges et à Nice. À partir de ce virage, vous n'entendrez plus que le son de la mer, du vent, des goélands, des mouettes ou des sternes.

sentier-littoral-cap-antibes
©C Moirenc

Itinéraire d'un paradis découvert au siècle dernier

Ce petit coin de paradis a attiré, dès le milieu du XIXe siècle, des hommes fortunés qui y ont fait construire des demeures de prestige…
Comment vous y rendre ? Du parking de la Garoupe, juste après la plage homonyme, il faudra vous engager sur le large chemin piétonnier qui borde la côte face aux remparts du vieil Antibes ; vous parvenez ainsi à une anse entourée de deux langues de terre. Le chemin fait bientôt place à un sentier pavé qui rejoint le cap Gros avant de longer les murs ceinturant les grands parcs des châteaux de la Garoupe et de la Croé : le tracé sinueux et parfois étroit court au bord des falaises en contournant de petites criques. Vous vous rapprochez ainsi du cap d’Antibes géographique, occupé par la villa Eilenroc, propriété de la ville d’Antibes. Contournez les jardins en poursuivant par jusqu’à l’anse de l’Argent Faux et remontez jusqu’au portail d’entrée de la villa Eilenroc. Suivez l’avenue Beaumont (impasse) jusqu’à tangenter la route principale du cap (Route Départementale -RD- 2559). Négligez celle-ci au profit de la charmante avenue de la Tour Gandolphe, laquelle démarre immédiatement à droite et ramène agréablement au point de départ.

©Valentin Donato - Cap d'Antibes

Visitez la Villa Eilenroc : symbole du luxe et de la volupté de la Côte d'Azur !

La Côte d’Azur est née avec la Belle Époque, une période de paix et de prospérité qui a vu le Gotha européen se prendre de passion pour cette région bénie des dieux. Parmi ces grandes fortunes, Hugh-Hope Loudon. En 1860, plutôt que d’affronter le rude climat hollandais, cet ex-gouverneur des Indes néerlandaises a la bonne idée de prendre ses quartiers d’hiver sous le soleil de la Côte d’Azur. Il acquiert une parcelle de onze hectares en front de mer, sur le Cap d’Antibes et fait construire en son cœur un château néoclassique qu’il baptise d’une anagramme de Cornélie, prénom de son épouse : Eilenroc, avec vue sur la prestigieuse Baie des Milliardaires du Cap d’Antibes.
120 ans plus tard, après avoir connu bien des propriétaires et des hôtes aussi prestigieux que Leopold II de Belgique et le Roi Farouk d’Egypte, cette splendide demeure, imaginée par Charles Garnier, l’architecte de l’Opéra de Paris, est léguée à la Ville d’Antibes.
Dès lors, la Villa Eilenroc s’ouvre au public qui vient visiter une partie de ses appartements et, plus encore, flâner dans son écrin luxuriant. « Un jardin prodigieux, jeté entre deux mers, où poussent les plus belles fleurs d’Europe », écrit un jour Maupassant. Il est riche de 2000 roses et plantes odorantes, de pins Alep et d’arbousiers, de ficus, chênes verts, oliviers et autres eucalyptus. Une féerie que l’on prolonge volontiers par la découverte de la villa.Une occasion rare de partager l’intimité de ceux qui, voilà plus d’un siècle, ont fait d’une côte tranquille une terre de fête, une véritable légende. Vous ne serez pas déçu de votre balade !

Informations pratiques

Adresse

11 Chemin des Douaniers
06160 Antibes
France

Découvrir d'autres idées sorties

Toutes les idées sorties
Divertissement

La Verrerie de Biot

Divertissement

Le Musée International de la Parfumerie