Teddy Verneuil

Occitanie, Lot

Cité médiévale et remparts de Rocamadour

Empruntez le chemin vers les cieux en parcourant la cité de Rocamadour, où maisons, chapelles et château s’empilent à flanc de falaise.

Au paradis des artisans.

"Les maisons sont sur le ruisseau, les églises sur les maisons et le château sur les églises." Ainsi est décrite par les Quercynois la cité de Rocamadour et ainsi elle vous apparaît, agrippée en strates à flanc de la falaise, dominant le canyon de l’Alzou. Imperturbable depuis des siècles, elle vous invite à une ascension progressive vers les cieux. Le parcours en est simple : une fois passée la porte des Figuiers qui marque l’entrée dans la cité, la rue de la Couronnerie s’étale devant vous. Elle est la seule du village, votre guide à travers les ruelles étroites où dominent encore les pavés. Devenue attraction touristique d’envergure internationale, la cité médiévale de Rocamadour reste cependant attachée à son passé, qu’elle affiche sur les façades des maisons. Ici, un écriteau signale une ancienne tannerie ; là, des stalles trahissent une ancienne écurie. Partout, des blocs de pierre blanche posés sur le seuil des habitations vous invite à attacher votre destrier. Vous ne seriez guère surpris qu’elles servent encore, tant le temps paraît ici figé depuis des siècles.

Au paradis des artisans.

Teddy Verneuil
Ruelle de Rocamadour

Un chapelet de chapelles.

Dans la cité médiévale de Rocamadour, empruntez cet immense escalier de pierre de 216 marches, passage obligé et surtout symbolique, que les plus croyants gravissent encore à genoux. C’est par lui que vous accédez au parvis des Eglises autour duquel s’organisent la basilique, la crypte de Saint-Amadour, et surtout les sept chapelles emblématiques. L’une d’elle, Notre-Dame de Rocamadour (dite "chapelle miraculeuse") attire tout particulièrement les visiteurs. C’est elle qui renferme la fameuse Vierge noire, cette statuette de bois du XIIe siècle à qui la cité de Rocamadour doit d’être le quatrième site le plus visité de France. Selon la rumeur, c’est saint Amadour lui-même qui l’aurait sculptée de ses mains… Adressez-lui vos souhaits et sortez sur le portail pour découvrir une autre légende de la chapelle : celle de l’épée de Durandal, plantée dans un rocher au-dessus de l’entrée par Roland, qui souhaitait ainsi éviter qu’elle ne tombe aux mains des Sarrasins. Histoire, religion et mythes se confondent ici avec naturel.

Dominique Viet

Entre le fleuve et les cieux.

Une dernière étape vous attend jusqu’aux hauteurs de la cité de Rocamadour, plus de 150m au-dessus du lit du fleuve : le Chemin de Croix, que signale une balise à la sortie du village. Malgré son nom, ce chemin séduit par son tracé doux qui vous fait serpenter dans la verdure, abrité des rayons du soleil par les arbres et les grottes. Ici et là, quelques autels se dressent qui représentent les étapes de la Passion du Christ. De nouveau, la symbolique se mêle à la topographie. Au sommet, le spectacle est total. Depuis les anciens remparts, vous jouissez d’un panorama à 360° sur le canyon de l’Alzou et sa verdure à perte de vue.

Informations pratiques

Adresse

Le Château
46500 ROCAMADOUR
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Plein tarif : 2 €