Christian Milet

Île-de-France, Yvelines

Château de Versailles - Domaine national de Versailles

Palais des superlatifs, illustration de l’absolu monarchique, le château de Versailles fait partie des plus beaux monuments du monde.

L’ombre du Roi-Soleil.

Le soleil se lève sur le château de Versailles. Non pas dehors, où il darde ses rayons sur la feuille d’or de la grille d’honneur, mais dans les appartements du roi. Car l’astre, ici, c’est Louis XIV, roi solaire qui fit d’une modeste résidence familiale le symbole éblouissant de l’absolutisme royal. Plus de 63 000m² de prestige, 2 300 pièces et une inscription au Patrimoine mondial de l’Humanité : Versailles est le plus grand joyau de la couronne de France. Rendez-vous est donné dans la chambre du monarque, où les murs croulent sous le poids des tableaux religieux, des brocarts d’or et de pourpre. Le parquet grince sous les révérences des touristes qui tentent de l’apercevoir, en vain. Le roi s’est absenté, sans doute dans la galerie des Glaces attenante à ses appartements. De fait, le long de ces 73m, le soleil est partout. Il traverse les 17 fenêtres, illumine les lustres et torchères d’or, fait flamboyer les quelque 357 miroirs, comme autant de diamants purs. Vous voici au cœur de la magnificence du château de Versailles.

L’ombre du Roi-Soleil.

Des jardins d’or et d’eau.

Rien n’est trop beau, rien n’est trop grand pour la Couronne. Aussi un château, aussi grandiose soit-il, ne saurait suffire à flatter l’orgueil d’un Louis XIV au sommet de son règne. Celui-ci fit donc ajouter un parc, dont la "grande perspective" s’étale à perte de vue depuis les fenêtres cintrées de la galerie des Glaces. Les jardins du château de Versailles ont la splendeur rigoureuse des agencements à la française si chers à André Le Nôtre, où priment les parterres géométriques et les grandes allées rectilignes. Vu du ciel, le château de Versailles côté jardins est un tableau. Suivez-en les lignes pour découvrir toute l’excentricité royale qui s’exprime à travers la mise en scène des plans d’eau. Du bassin de Latone au char d’Apollon, des cascades artificielles de la salle de Bal aux cavités rocheuses du bain d’Apollon, tout n’est qu’or et liquide, des personnages mythologiques posant dans le flonflon des jets d’eau que les rayons du soleil transforment en rivières de diamants.

Versailles, en toute intimité.

Tant d’éclat fatigue parfois. Nombreuses furent donc les têtes couronnées qui cherchèrent à se construire des enclaves où fuir l’agitation du château de Versailles, des petites résidences secondaires au fond des jardins, qui témoignent pourtant de la démesure royale. Ainsi le Grand Trianon surgit-il presque par surprise, son marbre rose, son porphyre rouge contrastant avec les zones boisées qui l’entourent. Dans le luxe de ce petit palais à l’architecture italienne, Louis XIV mais aussi Napoléon tentaient d’oublier les tracas du pouvoir par la contemplation des riches parterres de fleurs. Comme souvent, Marie-Antoinette poussa l’excentricité plus loin encore en lançant la construction d’un véritable hameau. Des vignes, des champs, des enclos où paressaient des animaux de ferme et même une laiterie… Il ne manquait rien à la Reine pour s’imaginer à mille lieues des responsabilités. Jouer à la femme du peuple en plein cœur du domaine du château de Versailles, c’est là le comble du chic, la preuve absolue d’une monarchie désireuse d’assouvir ici le moindre de ses caprices. Toujours inattendu, à jamais inégalé : Versailles.

Informations pratiques

Adresse

place d'Armes
78000 VERSAILLES
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Plein tarif : 18 €

Fermé : 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Commentaires

RER C : gare de Versailles Château - Rive Gauche (RER C, à 10mn à pied), Transilien Ligne L (au départ de Paris - Saint-Lazare) : gare de Versailles Rive Droite (15mn à pied)
Les horaires indiqués sont ceux du château