Tourisme Loiret

Centre-Val de Loire, Loiret

Château de Chamerolles

Entre forteresse médiévale et musée dédié aux parfums, le château de Chamerolles séduit par son élégance et ses jardins aux fleurs rares.

Une forêt, des étangs et Dulac.

Sur la commune de Chilleurs-aux-Bois, à l’orée de la forêt d’Orléans, le château de Chamerolles se dresse comme dans un conte, sa façade blanche dissimulant un immense domaine de 47ha. S’agit-il des appartements d’un prince ou du château fort d’un preux chevalier ? Un peu des deux, sans doute. Construit au XVIe siècle par Lancelot du Lac, il semble se refuser à choisir entre des caractéristiques typiquement médiévales et les grandes nouveautés apportées par le style Renaissance. C’est là toute sa personnalité et sa beauté. Ainsi, malgré ses lignes fines, la blancheur perlée de ses pierres et ses briques bicolores, le château de Chamerolles joue les forteresses massives grâce à un arsenal défensif parfaitement affiché : un châtelet carré et ses deux tourelles, aidé par quatre tours aux angles et des douves qu’alimentent les nombreux étangs qui parsèment les alentours. Vous êtes à cheval entre deux époques, deux pays : la France du Moyen Age et l’Italie post de Vinci.

Une forêt, des étangs et Dulac.

Tourisme Loiret
Cour du Château de Chamerolles

Un doux parfum d’Histoire.

A l’intérieur, l’affaire est entendue : c’est le raffinement qui prime. Rénové au début des années 90, le château de Chamerolles accueille aujourd’hui entre ses murs un musée au titre capiteux : la Promenade des parfums. Voilà qui fleure bon l’originalité, loin des visites historiques auxquelles sont souvent cantonnés les châteaux classés Monuments historiques. Depuis 1992, l’édifice fait ainsi honneur au savoir-faire d’une région surnommée la Cosmetic Valley, en accueillant un musée entièrement dédié aux produits d’hygiène et au parfum. A travers différents appartements meublés, vous découvrez les différents usages faits de ce dernier, dans la médecine et l’art de la séduction, à travers une large collection de flacons d’exception. Ces derniers, tels de véritables bijoux, sont signés Baccarat ou Dali et illustrent le rôle clef joué par le contenant dans le charme des fragrances. Celles-ci sont à votre disposition via des diffuseurs qui émaillent la présentation. Vous découvrez alors que l’Histoire possède un versant olfactif, et que le parfum, objet de mode, a connu lui aussi des fautes de goût et toquades passagères !

Tourisme Loiret

Allons voir si la rose…

Parfois pourtant, les bonnes odeurs florales qui inondent le château de Chamerolles proviennent de l’extérieur, des 5ha de jardins que vous devinez depuis les fenêtres du musée. Descendez et traversez la petite arche qui enjambe les douves… Vous voilà directement plongé dans un jardin divisé en six parterres thématiques, rénovés selon le modèle italien voulu par leur créateur, Lancelot du Lac II. Là, utilité et joliesse se mêlent en parfaite harmonie. D’une allée à l’autre, le potager cède la place à des parterres de fleurs, des plantes rares encerclent un puits dans lequel résonnent les rires provenant du labyrinthe végétal. Suivez les odeurs de thym : elles vous mènent jusqu’à un obélisque de pierre et un petit kiosque, joliment reflété dans un plan d’eau. Abrité sous son toit, vous jouissez d’une vue splendide sur le château. Chauffé par le soleil et baigné dans les effluves des fleurs, vous regardez le soleil se coucher sur les tours pointues du château de Chamerolles… A croire qu’elle est là, la vraie promenade des parfums.

Sentiers d’histoire

Anecdotes, courts récits… découvrez l’histoire du lieu, racontée par l’historien Jean-Pierre Guéno.

Informations pratiques

Adresse

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Plein tarif : 8 €
    Tarif réduit : 5 €

Fermé : 1er janvier et 25 décembre

Commentaires

Non accessible en transport en commun