Grand Est, Bas-Rhin

Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

Découvrez la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg et sa célèbre flèche qui culmine à 142 mètres de hauteur. L’édifice, dédié à la Vierge Marie, est la deuxième cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris.

Un édifice construit entre le XIIIe et le XVe siècle

Erigée sur une place pavée comme au Moyen Âge, la cathédrale de Strasbourg repose sur les fondations d’une ancienne basilique romane. Construite en 1015 par l’évêque Werner de la famille des Habsbourg, celle-ci fut détruite par un incendie. Il n’en reste aujourd’hui que quelques pierres, visibles dans la crypte. L’actuelle cathédrale sera ensuite reconstruite en trois siècles, avec en point d’orgue l’installation de la flèche achevée en 1439. Culminant à 142 mètres de hauteur, elle fait de Notre-Dame de Strasbourg l’édifice le plus élevé de la chrétienté jusqu’au XIXe siècle. Observez la façade principale. Les tympans des trois portails sont consacrés à la vie et à la Passion du Christ ainsi qu’au Jugement dernier. Sur le portail droit, le Tentateur, entouré des Vierges sages et des Vierges folles, a servi de modèle pour les cathédrales de Fribourg et de Bâle. Au niveau supérieur, deux tours sont reliées par le beffroi construit tardivement à la fin du XIVe siècle. Sur le côté nord de la plateforme, se dresse la célèbre tour octogonale. C’est elle qui est visible à des kilomètres à la ronde, grâce à célèbre flèche ajourée signée de l’architecte allemand Jean Hültz.

cathedrale-strasbourg-idee-sortie-vinci-autoroutes

L’orgue et ses mannequins articulés

Pénétrez ensuite à l’intérieur de la cathédrale et découvrez la nef construite en deux fois, entre 1240 et 1275. La plupart des verrières sont d’origine et ont conservé l’éclat doré de leur teinte claire, la marque des maîtres-verriers strasbourgeois. Arrêtez-vous dans le bas-côté nord. Vous y trouverez les vitraux les plus anciens de la nef. Datant du début du XIIIe siècle, ils représentent une succession de rois et d’empereurs germaniques. Dirigez-vous ensuite vers la chapelle Saint-Jean-Baptiste. Au fond du croisillon nord, elle abrite le tombeau de l’évêque Conrad de Lichtenberg, ainsi qu’une épitaphe de Nicolas Gerhaert de Leyde (1434) représentant un chanoine en prière devant la Vierge à l’Enfant. Toujours dans la nef, ne manquez pas la chaire de Hans Hammer, un bel exemple du style gothique tardif. Avez-vous remarqué le buffet d’orgue orné de ses curieux personnages ? Au Moyen Âge, ces mannequins articulés et doués de parole invectivaient le responsable en charge de l’office… pour le plus grand bonheur de l’assistance réunie !

L’Horloge astronomique classée monument historique

En poursuivant votre visite, faites une halte devant l’Horloge Astronomique. Ce joyau, chef d’œuvre de la Renaissance, est un héritage de la Réforme. Construite vers 1574 par une équipe d’horlogers suisses, l’Horloge restera hors d’usage à partir de la Révolution, avant d’être rénovée en 1842 par Jean-Baptiste Schwilgué. Pourvu lui-aussi d’automates, ce mécanisme savant est depuis 1987 classé monument historique à titre d’objet. Devant l’Horloge, s’élève le Pilier des Anges représentant un autre Jugement Dernier avec le Christ et les 4 anges sonnant de la trompette. Vous souhaitez prendre de la hauteur ? Terminez la visite en vous rendant sur la plateforme de la cathédrale. Après avoir gravi 330 marches qui se déploient dans un escalier en colimaçon, vous vous retrouvez 66 mètres au-dessus du sol ! De là, profitez du panorama et d’une vue imprenable sur Strasbourg et ses environs. Par beau temps, vous aurez même la chance d’apercevoir les Vosges et la Forêt Noire.

Informations pratiques

Adresse

Place de la Cathédrale
67000 Strasbourg
France

Découvrir d'autres idées sorties

Toutes les idées sorties
Balade

Marché de Noël de Strasbourg

Divertissement

Montagne des Singes