Annie Jourdren - C'Chartres Tourisme - Office de Tourisme de Chartres Métropole

Centre-Val de Loire, Eure-et-Loir

Cathédrale Notre-Dame de Chartres

Statues et vitraux par centaines, reliques… La cathédrale de Chartres renferme de nombreux trésors qui la font briller de par le monde.

La grande dame de Chartres.

La cathédrale de Chartres se voit de loin, elle qui, dans sa fierté, semble s’être entourée de petites habitations pour mieux souligner sa grandeur. De là l’impression de majesté qui saisit quiconque se tient devant sa façade de 30m de large et ses tours de 113m de haut : des dimensions inégalées sur le territoire. Massive et gothique, elle est indéniablement la reine de Chartres et porte comme une couronne ses deux clochers. Ceux-ci surprennent par leur dissemblance, stigmate d’une histoire marquée par les incendies et les reconstructions à des époques diverses. Amusez-vous à comparer la flèche effilée de l’un aux riches décorations gothiques de l’autre, à repérer lequel porte en son sommet la lune ou le soleil. La cathédrale peut également se montrer intimidante, tant l’on se sent épié par les 719 paires d’yeux des statues qui ornent le portail royal. Leurs traits grossiers et leurs silhouettes courtaudes propres au style roman contrastent singulièrement avec la finesse des trois vitraux qui surplombent les portes, mais surtout avec la large rosace représentant le Jugement Dernier. Si son immensité (plus de 13m de diamètre) est visible depuis le parvis, c’est une fois à l’intérieur qu’elle dévoile tous ses détails.

La grande dame de Chartres.

Jorisvo

La nef, liaison de l’Homme à Dieu.

A l’intérieur de la cathédrale, l’ambiance se fait mystérieuse. Là règne une perpétuelle semi-pénombre, et ce malgré l’impressionnante quantité de vitraux qui habillent la nef : ils sont 176, pour une surface record de 2 600m² de verre et de couleurs. En longeant la nef principale, pour peu que le soleil soit de votre côté, vous découvrez tous les détails de scènes issues de la Bible ou représentant les corporations à l’œuvre dans la construction du lieu. Ce sont ces vitraux, parfaitement préservés depuis le XIIe siècle, qui ont valu à la cathédrale de compter parmi les premiers monuments mondiaux à entrer au Patrimoine de l’Unesco. Il vous faut pourtant baisser les yeux pour découvrir un autre trésor de la bâtisse, en partie dissimulé sous les chaises : le Labyrinthe. Cette figure géométrique, incrustée dans les pavés de la nef, symbolise le chemin tortueux qui mène l’homme aux cieux. Au centre, le pèlerin trouve de la Cité de Dieu.

svega

Le mystère des entrailles.

Plus vous vous enfoncez dans les profondeurs de la Cathédrale, plus son secret semble vous entourer. Sous le pavage de la nef, la cathédrale dissimule une crypte reliant les tours nord et sud. D’une longueur de 250m, elle compte parmi les plus grandes au monde après Saint-Pierre de Rome. La descente opère comme un voyage temporel : dans la partie la plus profonde, la plus ancienne, vous observez les vestiges de l’ancienne cathédrale, dont certains ont plus d’un millier d’années. Des silex témoignent même du passé gallo-romain du site, dont on disait qu’il était un lieu de rencontre pour les druides de la région. Sans doute y puisaient-ils l’énergie de la terre à travers le puits des Saints-Forts. Cette cavité d’une profondeur de quelque 35m laisse entendre de mystérieux échos…

Informations pratiques

Adresse

cloître Notre-Dame
28000 CHARTRES
France

Horaires d’ouverture



Fermé : 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Commentaires