@CPortesEureliennes

Eure-et-Loir

Epernon

Nichée entre Chartres et Dreux, Epernon a longtemps été un point stratégique à la frontière des duchés d’Anjou, de Normandie et du Royaume de France. La cité est aussi connue pour son industrie liée à l’exploitation de la pierre et du grès.

Une vue imprenable depuis le belvédère de la Diane

Epernon tient son nom de l’éperon rocheux sur lequel la ville a été est construite. Ancienne place forte médiévale, elle surplombe une vallée à la confluence de trois rivières : la Drouette, la Guesle et la Guéville. Montez sur le belvédère de la Diane pour profiter d’une vue imprenable. C’est ici que se situait le château fort d’Epernon voulu par Hugues Capet au XIe siècle. La citadelle faisait alors partie de la ceinture de défense du domaine royal contre les ducs de Normandie. Détruit pendant la guerre de Cent Ans, le château a fourni les pierres aux habitants pour construire la ville. Toujours depuis le promontoire, admirez l’église Saint-Pierre. Datant du 12e siècle, elle est la dernière des cinq églises paroissiales existant avant 1793. Son caveau situé sous le chœur abrite un cercueil en bois. L’épitaphe gravée sur une plaque de cuivre laisse penser que repose ici Anne Viallard, la fille du Duc d’Epernon, décédée au XVIIe siècle.

site-touristique-vinci-autoroutes-epernon
@OtPortesEureliennes

Une tradition de carriers

Épernon a longtemps constitué un important centre carrier. La qualité des carrières d’Epernon est connue depuis l’Antiquité. L’industrie s’est développée à travers l’exploitation de la pierre meulière et du grès, d’abord utilisé pour la construction des maisons locales. L’exploitation des carrières connait son apogée au 19e siècle. La gare, construite en 1849, permet d’acheminer les pavés vers les chantiers haussmanniens de la capitale. Saviez-vous que près de 75% des rues de Paris sont alors construites grâce à la « pierre » d’Epernon ? La cité exporte ses pavés dans toute la France et les usines emploient jusqu’à 1800 personne. Toute la ville va vivre pendant presque cent ans de cette activité. Pour revivre cette épopée industrielle, visitez le Conservatoire des meules et des pavés qui rassemble une abondante collection d’outils, de témoignages et de documents d’époque. Ne manquez pas non plus le Cerib, le Centre technique et industriel en recherches et innovations pour l’industrie du béton. Le bâtiment construit en 1970 vaut le détour pour ses panneaux en dalles de verre réalisés par le maître verrier eurélien Jacques Loire.

site-touristique-vinci-autoroutes-epernon
@OtPortesEureliennes

Les Pressoirs, anciens celliers du 12e siècle

Autre incontournable d’Epernon, Les Pressoirs, un ancien cellier datant du XIIe siècle. Cette belle salle avec ses chapiteaux sculptés était jadis occupée par les religieuses du prieuré Notre-Dame-des-Hautes-Bruyères à Saint-Rémy, dans les Yvelines. Le minot, un grand récipient en bois, était utilisé comme outil de mesure tandis que les deux pressoirs servaient à extraire le jus de raisin des vignes cultivées sur les coteaux. A Epernon, les moniales avaient le monopole du droit de minage : elles avaient la responsabilité de mesurer les denrées, les grains et les légumes. Véritable marché local, le cellier constituait un point de rencontre incontournable où l’on vendait du vin, du cidre ou de l’huile. Profitez aussi de votre venue à Epernon pour une petite échappée verte ! Depuis le plateau, empruntez l’un des chemins qui mène au bois de la Diane, seuil méridional de la forêt de Rambouillet. Baladez-vous également dans la prairie qui jouxte la ville. Laissé intact, ce vaste espace vert est l’un des lieu de promenade privilégié des Sparnoniens.

Source : Office de tourisme des Portes euréliennes d’Ile-de-France

Informations pratiques

Adresse

Office de Tourisme
1, rue Bourgeoise
28230 Epernon
France

Découvrir d'autres idées sorties

Toutes les idées sorties
La Beauce

La Beauce

Parc naturel régional du Perche

Parc naturel régional du Perche