manjik

Provence-Alpes-Côte d'Azur, Alpes-Maritimes

Baie de Cannes

Cannes, capitale du glamour, garde certains de ses trésors loin des caméras. La belle sait aussi séduire par sa beauté et son naturel…

Cannes côté Croisette.

Cannes, six lettres qui évoquent des décennies d’histoire du cinéma, des centaines d’anecdotes et de photos glamour. Toutes ces images ont un cadre légendaire : la Croisette. Au départ de l’hôtel Palm Beach, le long des trois kilomètres d’asphalte, vous vous la jouez Bardot en déambulant sous les palmiers à la recherche de la « plage abandonnée ». Laquelle choisir ? Elles s’enfilent comme des perles sur le rivage, blanchies par le soleil, toutes aussi constellées de parasols les unes que les autres. Partout, c’est coquillages et crustacés, mais aussi casinos, en nombre sur le littoral. Le plus connu d’entre eux, le Barrière-Les Princes, se cache au pied de la monumentale façade de l’hôtel Marriott. Mélange de chic et de bling-bling : la Croisette à sa quintessence. Vous voilà finalement arrivé devant l’incontournable Palais des festivals, dont les marches - même dépouillées de tapis rouge - posent patiemment pour les appareils des touristes. Construit en 1947 pour la deuxième édition du festival, le bâtiment n’a cessé de s’agrandir et se rénover pour suivre l’aura grandissante de l’événement.

Cannes côté Croisette.

venakr

Cannes côté calme.

Les locaux le savent : il suffit de s’éloigner de ces totems de la célébrité cannoise pour découvrir les véritables charmes du lieu. En poursuivant votre chemin derrière le Palais des festivals, sur le littoral du golfe de La Napoule, vous arrivez aux plages du boulevard du Midi. Là, les touristes se font plus rares, les serviettes y sont plus espacées malgré un sable aussi fin qu’ailleurs. Tel est le secret des Cannois pour se retrouver au calme. Ce n’est pas le seul. A l’intérieur des terres, du côté du vieux port, le quartier des Anglais concentre des bâtisses au charme rétro, villas et châteaux luxueux et pourtant ouverts au public. Ainsi, la villa Rothschild, monument néoclassique classé, accueille librement les flâneurs entre ses allées éclaboussées de couleurs vives : magnolias blancs, abricotiers d’argent, cèdres bleus. L’ancienne résidence aristocratique est aujourd’hui une médiathèque et un jardin botanique riche en espèces exotiques. Entre histoire, luxe et nature, elle incarne parfaitement l’esprit de la baie.

frimufilms

Cannes côté nature.

Superficielle, la baie de Cannes ? Pas vraiment : elle est aussi belle au naturel, grâce à son climat méditerranéen qui la charge d’une nature verdoyante. A quelques minutes de bateau de la ville, les îles de Lérins présentent une nouvelle facette de la région grâce à une faune et une flore laissées à l’état sauvage. Sur Sainte-Marguerite, île principale de l’archipel, les eucalyptus vous accueillent et balisent de leur odeur mentholée les sentiers de randonnée. Suivez-les le long de l’étang du Batéguier pour observer le ballet des oiseaux migrateurs. Ils sont plus d’une centaine à nidifier ici et à essayer de voler la vedette aux chauves-souris et reptiles qui paradent devant les visiteurs. Au nord de l’île, le fort Royal s’accroche à la pierre du littoral. Bâti au XVIIe siècle à l’initiative du cardinal Richelieu, il accueille aujourd’hui un musée de la mer, mais surtout la cellule du légendaire Masque de fer. De quoi faire flotter un parfum de mystère entre les pins pignons et les cyprès. C’est peut-être lui, finalement, la plus grande star de Cannes.

Sentiers d’histoire

Anecdotes, courts récits… découvrez l’histoire du lieu, racontée par l’historien Jean-Pierre Guéno.

Informations pratiques

Adresse

boulevard de la-Croisette
06400 CANNES
France