Aller au contenu principal

Nos conseils pour conduire la nuit sur autoroute

Publié le -

Conseils pour bien voyager / Sécurité

conduite-nuit-autoroute

Vitesse, visibilité réduite et somnolence : les principaux dangers, la nuit, sur autoroute

La nuit, la conduite sur autoroute peut paraître plus agréable. En effet, le trafic est moins élevé et on se sent plus en confiance. Attention cependant à ce confort et la sécurité apparente que procurent votre véhicule ! Conduire la nuit représente 2 facteurs de risque supplémentaires :

  • Une visibilité réduite
    La règle est de « bien voir et bien être vu ». Assurez-vous de la propreté de votre parebrise, vérifiez l’état de vos essuie-glaces et de vos feux de signalisation. Veillez aussi au bon usage de ces feux ! Utilisez vos feux de route uniquement s’ils ne gênent pas les autres conducteurs, sinon utilisez vos feux de croisement.
     
  • La tentation de rouler plus vite
    Lorsque le trafic est fluide, on a parfois tendance à appuyer sur l’accélérateur. Même si vous êtes seul sur autoroute la nuit, respectez les limitations de vitesse et ralentissez pour pouvoir réagir à tout imprévu.


Le mot de la Fondation VINCI Autoroutes

Gare à l’endormissement !

Sur autoroute la nuit, ne vous détournez pas de votre environnement et veillez à garder votre perception la plus affûtée possible. Si vous vous sentez envahir par la fatigue (bâillements, picotements dans les yeux, nuque raide…), arrêtez-vous sur la prochaine et aire et faites une pause.
Le saviez-vous ? 20 minutes de sieste sur une aire d’autoroute peuvent suffire à récupérer.


Découvrez l’expérience menée par la Fondation VINCI Autoroutes avec RTL sur l’évaluation des risques de somnolence et d’inattention sur un long trajet en conditions réelles de conduite.

Les études montrent que le risque d’accident grave est 3 fois plus élevé la nuit. En effet, sur autoroute, 36% des accidents mortels surviennent entre 22h et 6h du matin, alors même que cette tranche horaire concentre seulement 9% du trafic autoroutier.


(Source : ASFA/Sécurité sur autoroute – accidents mortels – année 2018)