Services et aires

Conducteurs de poids lourd : une étude inédite de la Fondation VINCI Autoroutes

Publié le 2 juin 2021
temps de lecture

La Fondation VINCI Autoroutes publie une étude inédite sur le comportement au volant et la santé des conducteurs de poids lourd. L’objectif ? Améliorer la santé et la sécurité de ces professionnels et celle des autres usagers.

Une étude inédite de la Fondation VINCI Autoroutes sur le comportement des conducteurs de poids lourd sur la route et leur hygiène de vie

C’est une étude inédite sur le comportement au volant et la santé des conducteurs de poids lourd ! Elle est publiée par la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable qui l’a pilotée avec des chercheurs. 515 conducteurs de 17 nationalités différentes, dont 50% de Français, ont été interrogés lors de leur pause sur plusieurs aires d’autoroute. L’objectif ? Mieux connaître les comportements de ces professionnels de la route afin de mieux orienter les messages de prévention concernant leur sécurité et leur santé.
 

Des conducteurs expérimentés mais qui, comme les autres usagers, s’exposent à des risques

Premier enseignement de cette étude : les chauffeurs routiers sont plutôt satisfaits de leur vie professionnelle ! Ils estiment que leur métier leur procure un sentiment de liberté et apprécient le caractère indépendant de leur travail. Avec 22 ans d’expérience de conduite d’un poids lourd en moyenne, les personnes interrogées font preuve de confiance dans leur capacité de conduite. Et contrairement aux idées reçues, les conducteurs de poids lourd ne sont pas les principaux présumés responsables dans les accidents mortels impliquant des poids lourd et des véhicules légers (68% pour les automobilistes contre 37% pour les chauffeurs routiers, selon cette étude).

Pourtant, cette étude montre que les conducteurs de poids lourd s’exposent à des risques d’accidents liés au manque d’attention, à la fatigue ou à la somnolence. A l’image des autres usagers de la route, ces professionnels sont, eux-aussi, très connectés. 83% déclarent téléphoner en conduisant avec un système Bluetooth et 67% reconnaissent programmer leur GPS ou régler la radio en conduisant. L’étude met aussi en lumière le « vagabondage de l’esprit » ou « mind wandering » qui entraîne un déficit de concentration et peut provoquer des accidents.

Face à ces constats, la profession elle-même est demandeuse d’accompagnement ! 36% des conducteurs interrogés en surpoids ou obèses se disent intéressés par une aide pour perdre du poids. 75% des conducteurs fumeurs souhaitent par ailleurs pouvoir bénéficier d’une aide au sevrage tabagique. 

Découvrez en détail l’étude de la Fondation VINCI Autoroutes

Conducteurs de poids lourd : quelle perception ont-ils de leurs comportements sur la route et de leur hygiène de vie ?

Découvrir des conseils pour bien voyager en poids lourd

Tous les conseils