Environnement

Rénovation de l’autoroute A89 : un chantier responsable

Publié le 15 septembre 2021

Dans le Puy-de-Dôme sur l’A89, découvrez comment VINCI Autoroutes rénove les chaussées de l’autoroute en réduisant fortement l’impact du chantier sur l’environnement.

image

De la résine de pin en guise de combustible, un enrobé réutilisé et des panneaux solaires sur l’autoroute

Depuis le 19 mai 2021, VINCI Autoroutes rénove la chaussée de l’autoroute A89 entre le viaduc de la Sioule et la bifurcation A89/A71. Les travaux sont sur le point de s’achever, l’occasion de dresser le bilan très positif de l’impact environnemental de ce chantier. Pour la rénovation de ces 2 fois 25 kilomètres (25 kilomètres dans chaque sens), VINCI Autoroutes et Eurovia, l’entreprise en charge des travaux, se sont en effet efforcés de limiter l’empreinte carbone du chantier, tout en limitant son impact sur l’environnement. Découvrez comment :
 

  • En recyclant la route
    Le nouvel enrobé de cette section de l’A89 est composé à 58% de l’ancienne chaussée. 76% de cet ancien enrobé seront réutilisés sur ce chantier, les 24% restants seront recyclés dans d’autres chantiers.
     
  • En limitant les distances de transport des matériaux
    Le saviez-vous ? Les 2 usines d’enrobés et la carrière d’où ont été extraits les granulats se situent dans un rayon de 2 à 5 kilomètres autour du chantier. Des trajets plus courts, c’est moins d’émission de gaz à effets de serre et moins d’énergie consommée pour acheminer les matériaux nécessaires à la rénovation.
     
  • En ayant recours aux énergies propres
    Connaissez-vous le combustible utilisé pour les usines de production de ce nouvel enrobé ? Il a été réalisé à partir de résine de pin. Par ailleurs, plusieurs véhicules ont été alimentés grâce à un carburant bio réalisé à partir de colza français. Des panneaux solaires ont également été utilisés sur plusieurs installations durant toute la durée des travaux. Autant d’initiatives destinées à réduire l’empreinte carbone du chantier.
     
  • En préservant au mieux la ressource en eau
    C’est l’une de nos priorités sur les chantiers réalisés sur l’autoroute. Pour les travaux de l’A89, l’eau utilisée pour le balayage de la chaussée est par exemple issue, en priorité, de l’eau de pluie. L’eau recyclée des balayeuses est elle-même, en partie, réutilisée pour le rabotage ! Un cercle vertueux qui permet de limiter la consommation en eau.
     

Plus généralement, de bonnes pratiques ont été adoptées par le personnel mobilisé sur le chantier comme le recyclage des produits consommables, l’utilisation de gourdes pour limiter la consommation de plastiques ou encore le tri déchets. Des comportements écoresponsables qui s’inscrivent dans notre Ambition Environnement 2030.

Découvrir d'autres actualités

Toutes les actualités
Environnement

Easy Charge : Mise en service des deux premières bornes de recharge électrique de la ville de Vienne

Environnement

VINCI Autoroutes et la Région SUD signent la Charte « Zéro déchet plastique »