Environnement

Découvrez les passages à faune sur l'autoroute

Écoponts, écoducs, chiroducs… Connaissez-vous ces passages à faune construits au-dessus ou sous l’autoroute ? Ils assurent une continuité écologique pour les animaux sauvages vivant près des axes que vous empruntez.

Grâce aux passages à faune, plus de sécurité pour les animaux sauvages de part et d’autre de l’autoroute

Au premier coup d’œil, il est difficile de les apercevoir. Pourtant, ils sont bien présents sur l’autoroute ! Les passages à faune permettent aux animaux sauvages de « traverser » de part et d’autre des voies. Vous ne le savez peut-être pas, mais pendant que vous roulez, de nombreux animaux passent en même temps que vous au-dessus ou en dessous des voies circulées. Comment ? Grâce à des dispositifs spécialement aménagés pour eux. Ces ponts aériens ou souterrains assurent une continuité écologique et vous permettent par la même occasion de circuler dans de meilleures conditions.
 

Des écoponts ou des écoducs selon la taille des espèces

Il existe plusieurs sortes de passages à faune :

  • Les écoponts, ou ponts végétalisés aériens, sont construits au-dessus de l’autoroute. Ils permettent le passage de grands mammifères tels que le sanglier, le cerf ou le chevreuil. Ils sont également équipés de mares pour favoriser le déplacement des amphibiens, d’un andain de pierres et de souches pour les micromammifères et les reptiles, d’hibernaculum pour accueillir les micromammifères et les hérissons, ainsi que de haies pour les oiseaux.
  • Les écoducs sont des passages souterrains plutôt destinés à la petite faune, aux mustélidés, dans lesquels on observe beaucoup de renards, de blaireaux et de chats domestiques.
     
  • D’autres dispositifs existent comme les chiroducs, qui offrent la possibilité aux chauves-souris de voler à une bonne hauteur et d’éviter les collisions. Ils permettent de créer une structure linéaire que les chauves-souris détectent grâce à leurs ultrasons, en leur fournissant un repère pour traverser l’infrastructure. A d’autres endroits, quand des cours d’eau passent sous l’autoroute, nos ingénieurs ont aussi installé des banquettes dans des ouvrages hydrauliques. Certaines espèces comme la martre ou encore le héron peuvent les emprunter, tout en gardant les pattes au sec !
     

150 ouvrages spécifiques pour la faune présents sur nos autoroutes

Le réseau VINCI Autoroutes (4443 km d’autoroutes) compte environ 150 passages à faune : 15 écoponts, 113 écoducs et aménagements au sein d’ouvrages hydrauliques (banquette et encorbellement), 6 conversions d’ouvrages, 14 aménagements piscicoles et 3 chiroducs. A Brignoles, dans le Var, un écopont permet de relier le massif des Alpes-de-Haute-Provence à celui de la Sainte-Baume. Il facilite le déplacement des chamois, réintroduits dans la région en 2005. Il existe aussi dans le Var l’écopont de Pourcieux sur l’autoroute A8. Vous empruntez souvent l’autoroute A10 en Charente-Maritime ? Saviez-vous qu’un écoduc permettait la circulation des loutres et d’autres petits mammifères ? Les chauves-souris, qui jouent un rôle essentiel dans la biodiversité, peuvent par ailleurs voler plus librement grâce à trois chiroducs installés sur les autoroutes A83 et A89.
 

Un dispositif de suivi renforcé

Grâce à des caméras installées à l’entrée de ces ouvrages, les données sur les espèces qui les empruntent permettent d’améliorer les connaissances scientifiques. Elles alimentent également les bases de données naturalistes des associations et institutions environnementales avec lesquelles nous collaborons. « Sur l’écopont de la forêt des Landes (autoroute A10), on a pu dénombrer jusqu’à 900 sangliers, 300 cerfs et 150 chevreuils, explique François Rodriguez de la Fédération des chasseurs de la Charente-Maritime. On retrouve également des renards, des blaireaux, des lièvres, et on a même des photos où l’on voit le faon téter la biche. Désormais, les animaux réintègrent leur territoire ».

Autoroute et environnement

Aménagements
Environnement

Un écopont prend forme à Narbonne sur l’A61

Environnement

Le chacal doré aperçu près de l'autoroute A7 dans les Bouches-du-Rhône