Environnement

Le chacal doré aperçu près de l'autoroute A7 dans les Bouches-du-Rhône

Publié le 21 janvier 2021
temps de lecture

Le chacal doré, un mammifère sauvage très peu répandu en France, a été aperçu dans un écoduc, sous l’A7 à Salon-de-Provence. Une découverte possible grâce à ces passages à faune installés de part et d’autre de l’autoroute.

Le chacal doré photographié près de l’A7, à Salon-de-Provence, dans un écoduc passant sous l’autoroute

Il est à mi-chemin entre le renard roux et le loup gris. Pourtant, ce n’est ni renard ni un loup ! Le chacal doré est une espèce rare en France. Présent en Haute-Savoie, ce mammifère au pelage doré vient d’être repéré également dans les Bouches-du-Rhône. Il a été photographié à plusieurs reprises dans un écoduc qui passe sous l’autoroute A7 à Salon-de-Provence.

La présence du chacal doré attestée dans les Bouches-du-Rhône

Un écoduc est un passage souterrain qui permet à des animaux sauvages de petite taille ou de taille moyenne (renards, loutres, blaireaux) de traverser l’autoroute en toute sécurité. Avec les écoponts (ponts végétalisés passant au-dessus de l’autoroute) et les chiroducs (passages à chauves-souris), ils constituent les passages à faune. On en compte près d’un millier sur le réseau VINCI Autoroutes. Dans cet écoduc situé sous l’autoroute A7, les scientifiques de la LPO Provence-Alpes-Côte d’Azur ont fait une découverte surprenante ! A un mois d’intervalle, entre novembre et décembre 2020, ils ont photographié un ou plusieurs spécimens de chacal doré traversant l’écoduc sous l’autoroute. Grâce à des dispositifs placés à l’entrée du tunnel, ces spécialistes suivent en continu le passage de la faune. Ils ont ainsi pu constater que le canidé avait élu domicile dans le pays salonais.

Le chacal doré : Une espèce jusqu’ici rare en France

Originaire du sud-est de l’Europe dans la région des Balkans, le chacal doré est principalement présent au nord de l’Italie, en Allemagne, en Suisse et aux Pays-Bas. Un individu a également été photographié, ces dernières années, dans la région du Chablais en Haute-Savoie. Sa découverte dans les Bouches-du-Rhône est donc un événement ! « Le fait que les deux observations aient été réalisées à un mois d’intervalle suggère que le ou les individu(s) trouve(nt) des conditions satisfaisantes dans le secteur bocager où les contacts ont été réalisées », souligne la LPO Provence-Alpes-Côte d’Azur. Se nourrissant de carcasses, de végétaux voire de proies de petite taille, le chacal doré affectionne aussi bien les zones forestières que les zones côtières et les plaines humides. Ce qui fait dire aux scientifiques que ce nouveau pensionnaire pourrait bien, un jour, étendre son territoire jusqu’en Camargue ! Une nouvelle encourageante pour l’équilibre des espèces et la biodiversité.

Autoroute et environnement

Aménagements
Environnement

Un écopont prend forme à Narbonne sur l’A61

Environnement

Découvrez nos actions sur autoroute pour préserver la biodiversité