Service Tourisme EBER - En Marge

Auvergne-Rhône-Alpes, Isère

Château Renaissance de Roussillon

Vous avez toujours voulu découvrir la chambre de Catherine de Médicis ? Visitez le château de Roussillon, en Isère, petit bijou de style Renaissance.

La Renaissance italienne resplendit au nord de l’Isère.

Roussillon est un petit bourg isérois, issu du Moyen Age. La Renaissance va transformer sa physionomie. C’est à un cardinal, François de Tournon, que l’on doit une des principales métamorphoses. Car ce proche conseiller de François Ier décide de se faire construire un château au cœur de la modeste cité. Nous sommes en 1547, et l’ancienne maison forte de Roussillon ne sert plus à grand-chose. Le cardinal, amateur d’art, passionné par l’Italie, fait dessiner les plans de son futur château par un maître transalpin, l’architecte Sebastiano Serlio. Il faut donner à l’édifice tout ce que l’architecture Renaissance a de plus gracieux, et novateur par la même occasion. Le château de Roussillon possède donc tous les codes du style Renaissance italienne. Il s’articule autour d’une cour carrée et bordée d’arcades. S’inspirant de l’architecture florentine, Sebastiano Serlio intègre les éléments décoratifs, caractéristiques de l’époque. Les amateurs d’art grotesque seront comblés : les façades sont constellées d’étranges visages sculptés… Et le château de Roussillon vous réserve bien d’autres surprises !

La Renaissance italienne resplendit au nord de l’Isère.

Service Tourisme EBER - En Marge
Château Renaissance de Roussillon

Un château unique en son genre.

Vous ne verrez aucun autre château de ce type en Isère. Pourtant, le département compte environ 560 fortifications et 300 châteaux. Car le style du château de Roussillon le rend unique et singulier, d'abord de par ses dimensions. C’est une grande construction en forme de U, comprenant trois parties distinctes. Au centre, l’ancienne maison forte ; à l’est, le château neuf (20m sur 28m) ; enfin, l’aile ouest apparaît tout en longueur (8m sur 51m). Cette aile est reliée à la maison forte par un pont couvert. Le tout possède tous les atours de l’architecture florentine Renaissance : façades d’inspiration antique ornées de grotesques, murs ajourés, escaliers à balustres, plafonds "à la fougère"… Le décor est charmant, la visite surprenante. Car les appartements du cardinal sont chargés d’Histoire. D’illustres personnages y ont séjourné. Et l’Edit de Roussillon y est rédigé, le 9 août 1564, fixant au 1er janvier le début de l’année dans le royaume de France.

Service Tourisme EBER - En Marge

L’Edit de Roussillon, Le texte qui a révolutionné le calendrier.

Les salles sont encore hantées par quelques grands personnages historiques. En 1559, Michel de L’Hospital, chancelier de France et protecteur des poètes de la Pléiade, s’y repose. Cinq ans plus tard, en juillet 1564, Catherine de Médicis, mère du roi Charles IX, fuit la peste qui sévit à Lyon. Elle interrompt sa visite du royaume et se réfugie à Roussillon, avec son jeune fils de 14 ans. La cour suit. En août 1564, Charles IX et sa mère résident toujours au château de Roussillon. Entre deux fêtes, on cherche une idée lumineuse pour unifier le royaume… Il faut uniformiser le calendrier pour gommer les particularités régionales ! L’idée est adoptée. Le 9 août 1564, l’Edit de Roussillon est signé dans la salle haute du château, en présence de Charles IX et de sa mère. Selon l’article 39, l’année commencera, dans tout le royaume, le 1er janvier. Revivez ce moment historique, lors d’une visite-guidée haute en couleurs ; car ce château a conservé son âme et son caractère.

Informations pratiques

Adresse

place du Château
38150 ROUSSILLON
France