LianeM

Bourgogne-Franche-Comté, Yonne

Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay

Laissez-vous éclairer par la basilique de Vézelay et dominez la vallée verdoyante de la Cure tout en retraçant l’histoire de France depuis cette Bourgogne bucolique.

Visitez la dernière colline du Morvan.

Lorsque vous empruntez le chemin pour rejoindre la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, vous plongez dans les racines historiques de l’Yonne. En effet, à quelques kilomètres de l’autoroute A6, là où le parc naturel régional du Morvan se termine, vous trouvez le petit village bourguignon de Vézelay, à 50km au sud d’Auxerre. Trônant au sommet du village, la basilique vous dévoile une image d’Epinal et vous téléporte en pleine période médiévale. Vous êtes désormais un contemporain de Charles le Chauve, le souverain héritier de Charlemagne qui décide d’édifier un monastère sur cette colline dominant la vallée de la Cure. Vous êtes à la fin du IXe siècle, en l’an de grâce 857. Deux cents ans plus tard, le monastère est devenu une étape majeure du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Au cours de votre visite, suivant les coquilles en métal au sol, vous avez tôt fait de vous imprégner de l’histoire mouvementée de ce lieu, reflet de celle de la chrétienté entre les XIe et XIIIe siècles. Ce destin tempétueux vous inspire pourtant la quiétude tandis que vous vous approchez du parvis.

Visitez la dernière colline du Morvan.

Embarquez dans un vaisseau gothique.

Levez les yeux et contemplez cette magnifique façade. C’est sous cette dernière que le légendaire roi britannique Richard Cœur de Lion, et Philippe Auguste, septième roi de France, partirent pour la 3e croisade. Devant cet édifice mêlant art roman et style gothique, détaillez la partie haute de la façade pour remarquer les sculptures d’époque et l’agencement particulier des vitraux. Il y a quelque chose de moderne dans cette façon de laisser rentrer la lumière. Vérifiez cette modernité en passant sous le tympan, représentant le Jugement dernier et qui fut supervisé par Viollet-le-Duc, l’architecte-restaurateur de Notre-Dame de Paris au XIXe siècle. Une fois dans le ventre de ce gardien vénérable du Morvan, vous êtes surpris par la richesse architecturale du narthex, la pièce où se formaient jadis les processions et qui précède la nef. Après avoir remarqué les tympans, vous entrez dans une nef plus large que celle de Notre-Dame de Paris par exemple. Vous empruntez ce chemin roman et lumineux pour rejoindre le point le plus lumineux du site : le chœur gothique. En passant, la richesse décorative des chapiteaux ne vous aura pas échappé.

Ivan_Varyukhin

Découvrez la France des reliques dans la basilique de Vézelay.

Entouré par neuf chapelles, surveillé par trois niveaux, vous êtes au centre d’un lieu où la lumière prend toute sa symbolique chrétienne. L’horizontalité du bâtiment disparaît tandis que vous contemplez les voûtes d’ogives au-dessus de vous. Par la blancheur de la pierre utilisée, le dépouillement esthétique et l’absence de vitraux, l’éclat du chœur est aussi austère que grandiose. Le symbole est omniprésent ici, des onze piliers représentant les onze apôtres entourant Jésus-Christ pendant la Cène à l’alignement de l’église avec le soleil. En effet, à certains moments de l’année, à midi le jour du solstice d’été plus précisément, le soleil projette des pointillés le long de la nef. Après avoir levé les yeux au ciel, il est temps pour vous de diriger votre regard vers le sol en rejoignant la crypte. Ici, dans la fraîcheur des voûtes, vous vous retrouvez devant l’un des prétextes à cet édifice : les reliques de Marie-Madeleine protégées des Sarrasins au IXe siècle par le moine Badilon, qui les transfère de Saint-Maximin en Provence jusqu’à Vézelay. Romanesque, la basilique de Vézelay marque d’une pierre blanche votre séjour dans le Morvan.

Informations pratiques

Adresse

place de la Basilique
89450 VEZELAY
Bourgogne-Franche-Comté
France

Commentaires

Visites guidées payantes possibles
Consulter le site Internet