Aires remarquables

Nougat de Montélimar : la pause se transforme en « halte gourmande » sur l’A7 !

Publié le 13 mai 2022

Tout au long de l’année, l’aire de Montélimar est devenue incontournable pour faire la pause sur l’autoroute A7. Vous découvrirez la plus grande aire d’Europe mais aussi et surtout des espaces entiers dédiés à la spécialité locale : le nougat !

L’aire de Montélimar, sur l’autoroute A7, vous propose une expérience unique autour de la spécialité du nougat

Il semble loin le temps où les automobilistes, coincés dans les bouchons à Montélimar, en profitaient pour acheter du nougat ! Et pourtant, c’est à une expérience similaire que l’on vous invite lors de votre pause sur l’autoroute A7. De passage dans la Drôme, sur cet axe mythique entre Lyon et Marseille, ne manquez pas de faire une pause sur l’aire de Montélimar. Que vous rouliez en direction du nord comme du sud, vivez une aventure unique à la découverte de cette petite douceur qui a fait la renommée de la cité drômoise. Vous y découvrirez l’histoire du nougat à travers une scénographie qui vous plongera dans ses secrets de fabrication. De chaque côté de l’A7, deux boutiques « L’Aventure du Nougat de Montélimar » vous permettront de faire le plein de gourmandises. Ici, on mise sur la qualité ! Arnaud-Soubeyran, La Compagnie d’Ancône, La Ruche d’Or… 12 nougatiers sont implantés sur l’aire, parmi les plus anciens et les plus prestigieux de Montélimar.

aire-remarquable-montelimar-autoroute-nougat_vinci-autoroutes

Du Moyen Âge au XXe, l’histoire d’une succulente confiserie aux amandes

Savez-vous d’abord d’où vient le mot « nougat » ? Il est issu du latin « nux gatum » qui signifie gâteau de noix. Les premières recettes du « nougo » (nougat en provençal) dateraient du XIIe siècle, mais le nougat blanc, alors originaire de Marseille, se développe surtout au Moyen Âge et commence à être fabriqué partout en Provence. Les premières traces de la fabrication du nougat à Montélimar remontent à 1701 quand le maire de la ville distribue ce qu’on appelle alors le « nogat » à des visiteurs de haut standing. Entre 1830 et 1850, quelques grandes maisons de nougat qui existent encore aujourd’hui sont créées, telles que Arnaud Soubeyran ou La Ruche d’Or. Lors de création de la ligne de chemins de fer PLM (Paris-Lyon-Marseille), plusieurs entreprises développent une initiative intéressante : elles paient des vendeuses pour présenter des barres de nougat aux voyageurs à l’arrêt en gare de Montélimar, sans qu’ils aient à descendre du train ! Un plus pour la renommée de la célèbre friandise. Originaire de la Drôme, Emile Loubet, président de la République de 1899 à 1906, contribuera quant à lui à faire connaître la spécialité en l’offrant aux personnalités étrangères (rois, présidents, ambassadeurs) de passage.

Vendu dans les bouchons de la Nationale 7

Mais le nougat de Montélimar s’est surtout fait connaître sur la route ! Dans les années 50, avec l’arrivée des congés payés, des millions d’automobilistes se retrouvent l’été sur la Nationale 7 et profitent du fameux « bouchon de Montélimar » pour acheter du nougat. Depuis l’ouverture de l’autoroute A7 en 1968, les fabricants de nougat se sont implantés sur l’aire de Montélimar pour proposer la spécialité locale et promouvoir la ville. C’est bien simple, 300 tonnes de nougat se vendent chaque jour sur l’aire de Montélimar ! Avec 40.000 véhicules par jour, l’aire la plus grande d’Europe est aussi la plus fréquentée de France. En vous baladant lors de votre pause, ne manquez pas pour finir la « fleur de nougat », véritable emblème représentant la Provence, le soleil, l’abeille… et le miel ! ingrédient incontournable de ce fleuron de la gastronomie française.

L'aire de Montélimar en images

1

5

Découvrir d'autres aires remarquables

Toutes les aires remarquables sur votre trajet
Aires remarquables

Aire de Tavel - A9

Aires remarquables

Aire de Caissargues - A54