Aller au contenu principal

Enceinte en voiture : 5 conseils pour voyager en toute sécurité

Votre ventre s’arrondit et vous vous demandez s’il est bien raisonnable de voyager en voiture ? 
Suivez les conseils du Dr Diane Dingli*pour voyager enceinte, en toute sérénité.

enceinte-en-voiture

Route et grossesse ne sont pas incompatibles, à condition de suivre quelques règles. Voici 5 conseils pour optimiser votre voyage.

1. J’évite de voyager après le 6e mois

Vous avez peut-être entendu dire que vous pouviez voyager enceinte jusqu’au 8e mois ? Ça c’était avant ! Aujourd’hui, les médecins recommandent d’éviter les longs trajets dès le 6e mois. « Plus le terme de la grossesse est proche, moins l’enfant est protégé par le liquide amniotique. En cas de choc, les risques de lésions sont plus importants », souligne le Dr Diane Dingli. Quel que soit le mode de transport, déplacez-vous le moins possible durant les 3 derniers mois.
 

2. Je consulte un médecin avant de prendre la route

« Dans tous les cas, il est préférable de consulter le gynécologue ou l’obstétricien qui vous suit, ajoute le Dr Dingli. La consultation avant un long trajet est particulièrement recommandée pour les grossesses à risque ». N’hésitez pas à vous faire prescrire un antispasmodique ou un anti vomitif si vous êtes malade en voiture. Enfin très important, emportez partout avec vous votre carnet de santé maternité, véritable livret d’accompagnement pour vous et les professionnels qui vous suivent.
 

3. Je positionne ma ceinture SOUS le ventre avec un dispositif spécial

Même si elle peut vous paraître encombrante, pas question de vous passer de la ceinture de sécurité ! En cas de choc, elle vous protège, vous et l’enfant en devenir que vous portez. « Au niveau européen, on préconise de placer la ceinture sous le ventre, au niveau du haut des cuisses et bien tendue avec pour repères les os saillants du bassin de chaque côté, souligne le Dr Dingli. Il est aussi recommandé de conduire plutôt en pantalon. Cela favorise une meilleure mobilité ». Plusieurs dispositifs spécifiques existent comme BE SAFE qui permet d’écarter la ceinture de l’estomac et du fœtus.
 

4. Je maintiens mon siège le plus droit possible

Le mal de dos… Un fléau lorsqu’on est enceinte ! Le ventre en s’arrondissant pousse vers l’avant et vous donne cette désagréable sensation de tensions au niveau des lombaires qui peut aller jusqu’au déclenchement d’une sciatique. Ne laissez pas des douleurs s’installer et s’accentuer lors de longs trajets en voiture, que vous soyez au volant ou simple passagère. « Le mieux est de régler le dossier le plus droit possible », préconise le Dr Dingli. Vous pouvez aussi utiliser des coussins spécialement adaptés à la voiture et qui se placent, lors du voyage, en bas du dos.
 

5. Je fais des pauses le plus souvent possible

La règle sur autoroute est de vous arrêter toutes les deux heures. Avec un petit compagnon de voyage si vulnérable à protéger dans votre ventre, arrêtez-vous plus souvent si nécessaire ! « Faites des pauses fréquentes et hydratez-vous le plus possible, conseille le Dr Dingli. Lors de ces arrêts, pensez à marcher pour favoriser la circulation sanguine et utilisez au besoin des bas de contention légère ». Dernier conseil, quand tout va bien, évitez tout de même de rouler plus de 500 km par jour et ce afin de ne pas trop vous fatiguer.


*Chef du projet national à visée européenne « Diplôme d’Attachement » mené avec l’association ADSN qu’elle a fondé, les 6800 associations familiales nationales (UNAF) et le Délégué interministériel à la Sécurité Routière.