Environnement

Passage à faune sur autoroute : les coulisses de la photo du Cerf de la Lande

Publié le 12 février 2021
temps de lecture

Direction l’Autoroute A10 en Charente Maritimes, au nord de Bordeaux, pour un reportage photo un peu particulier. Objectif : tenter de photographier le Cerf de la Lande sur un écopont.

Un photographe animalier pour présenter les continuités écologiques sur autoroute

Emmanuel Rondeau est photojournaliste. Nous collaborons avec lui depuis plus de 4 ans pour photographier les espèces d’animaux qui empruntent nos passages à faune. Renards, chevreuils, sangliers, blaireaux, mais également de plus petites espèces de mammifères comme les mulots sont passées par son objectif.
Le challenge qu’il tente de relever à travers la vidéo est d’une autre pointure. Emmanuel rêve en effet d’une photographie en plongée d’un Cerf traversant un écopont, avec en arrière-plan, l’autoroute et les voitures qui passent en dessous. L’occasion de montrer en une seule image l’importance de ces ouvrages pour les continuités écologiques et les connections qu’ils créent dans les déplacements de la faune d’une forêt à une autre.
Le rendez-vous est donc pris sur l’écopont de la forêt de la Lande pour les préparatifs. Au programme, 2 tonnes de matériel à acheminer. Un échafaudage qui vient se percher à 5 mètres au-dessus du pont, soit plus de 10 mètres au-dessus de l’autoroute, voit ainsi le jour. Côté photographie même « combat ». 3 appareils sont positionnés et protégés en haut de l’échafaudage. En dessous nous retrouvons pas moins de 4 flashs ainsi qu’une multitude de détecteurs infrarouge. Ils permettront d’enclencher les photos si l’animal se présente, de jour comme de nuit.

Tout au long des 4 mois qui suivent, découvrez les multiples péripéties auxquelles Emmanuel Rondeau sera confronté. Arrivera-t-il enfin à photographier l’animal tant espéré ? La réponse en vidéo.

Zoom sur Emmanuel Rondeau : l’interview Brut.

Brut. est un média d’information 100% vidéo, 100% digital. Ses vidéos sont vues et partagées des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux. Vous avez forcement déjà visionné l’une d‘entre elles sur Facebook ou Twitter. Pour la première fois Emmanuel Rondeau se filme et s’exprime pour Brut. sur son travail de photojournaliste. Retrouvez dans ce témoignage ce qui l’a amené à s’intéresser aux continuités écologiques sur autoroute. Tous ces écoponts, écoducs ou bien encore chiroducs qui reconnectent des milieux font partie des engagement portés par VINCI Autoroutes auquel Emmanuel s’inscrit. Brut. vous le raconte en images.

Autoroute et environnement

Environnement

Le chacal doré aperçu près de l'autoroute A7 dans les Bouches-du-Rhône