Château du Lude

Pays de la Loire, Sarthe

Château du Lude

Forteresse médiévale, résidence Renaissance… Le Château du Lude a connu une histoire mouvementée, qu’il écrit désormais au présent.

Les différentes facettes d’une même Histoire.

C’est à croire que le premier château qui vous accueille le long de la Loire est en réalité un château fort. Il est vrai qu’il en impose, le Château du Lude, avec ses allures de forteresse imprenable. De ces origines médiévales qui remontent au XIIe siècle, il garde de nombreux vestiges visibles -des douves, quatre tours massives à chacune de ses extrémités, des murs d’une dizaine de mètres d’épaisseur- ainsi que de longs souterrains fortifiés. Pourtant, chaque façade de l’édifice semble raconter une histoire différente. Un curieux jeu de perspective, un fascinant empilement des époques. Au sud, par exemple, souffle l’influence de la Renaissance italienne : les meurtrières défensives cèdent la place à de douces fenêtres à meneaux, la pierre s’orne de symboles romains… De quoi contraster avec la pureté de l’aile dite « orientale », construite en pierre de tuffeau à la fin du XVIIIe siècle. Le Château du Lude est alors une résidence luxueuse, ce qu’il est encore aujourd’hui puisqu’une même famille y vit de génération en génération depuis plus de 260 ans.

Les différentes facettes d’une même Histoire.

Stevan LIRA

La vie de château.

Au Château du Lude, c’est la gourmandise qui vous sert de guide. Dès l’entrée, des effluves de fruits chauds vous cueillent et, surpris, vous les suivez jusqu’aux cuisines où s’affairent encore les employées du lieu. C’est à croire qu’elles sont aux fourneaux depuis des siècles, tant le décor autour reste inchangé. Les douze énormes fours du XIXe siècle fonctionnent encore à la bûche ; un ancêtre du réfrigérateur est visible dans un coin de la pièce. Il y a une beauté certaine dans le tableau de ces meubles pluriséculaires qui continuent à donner le meilleur d’eux-mêmes. A regarder les voûtes du plafond et l’« agneau de dieu » qui orne l’une des clefs, l’on devine qu’avant le XVe siècle, la nourriture qui se consommait ici était avant tout spirituelle. Une chapelle, peut-être ? Les archives restent muettes. Passez ensuite à la salle à manger, entièrement rénovée au XIXe siècle. En hiver, les actuels propriétaires déjeunent encore sous les riches boiseries et tentures… Cet anachronisme pétillant fait tout le charme de votre découverte des différentes salles du Château du Lude.

Ph. Le Mao

Des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches.

Suivre les odeurs gourmandes qui baignent le Château du Lude, c’est la promesse d’en découvrir les jardins. Ces derniers, à l’instar de la façade de l’édifice, refusent de choisir et jonglent donc avec la beauté de diverses influences. Sur leurs 6ha déroulés le long du Loir, ils allient la rigueur géométrique de jardins à la française avec les froufrous végétaux d’un parc à l’anglaise. Au détour de la topiaire, vous tombez nez-à-nez avec un Hercules de marbre blanc. Plus loin, un grand potager de 2ha fournit encore en fruits les cuisines et rivalise d’effluves délicieuses avec la roseraie voisine. Là, les roses exotiques, chinoises surtout, jouent les coquettes devant les arbres qui les toisent depuis les massifs boisés. Elles sauront vous féliciter de tous leurs pétales si vous parvenez à vous extraire rapidement du labyrinthe végétal. Voilà que vous saisit, vous aussi, l’impression de vivre la vie de châtelain.

Informations pratiques

Adresse

rue du Château
72800 LE LUDE
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Plein tarif : 11 €
    Tarif réduit : 5 €
    Etudiants : 8.5 €