Idées sorties

Déconfinement réussi pour les châteaux de la Loire !

Publié le 28 mai 2020
temps de lecture

Le premier des grands châteaux de la Loire à sortir du confinement a été Chaumont-sur-Loire, dès le 16 mai dernier, pour dévoiler la 29e édition de son Festival international des jardins. Blois, Amboise, Cheverny (allias Moulinsart), emboîtent le pas avec des protocoles sanitaires adaptés au respect des gestes barrières. Suivez le guide en toute sécurité (sanitaire)…

Chaumont-sur-Loire, « de l’art et de l’air » !

Chaque année le Domaine de Chaumont-sur-Loire présente une trentaine de jardins imaginés par des créateurs ou designers du monde entier. Ce festival, unique en France, démarre traditionnellement début avril mais il a fallu attendre le 16 mai pour dévoiler toutes ces merveilles au public. « On a travaillé d’arrache-pied pour mettre en place des mesures sanitaires et assurer la sécurité de nos visiteurs » explique Chantal Colleu-Dumond, la directrice du domaine. Pour fluidifier la visite, les réservations ne peuvent s’effectuer qu’en ligne et par plage horaire. Un sens de visite et des parcours ont été créés pour éviter les croisements. « Nous proposons 4 parcours différents, nos habitués sont ravis car ils découvrent des lieux qu’ils ne connaissaient pas forcément » précise Chantal Colleu-Dumond. Outre le site du Festival international des jardins, vous pouvez opter pour le parcours d’art contemporain (14 nouveaux artistes à l’honneur), mais aussi la découverte du château ou une flânerie dans le parc. La superficie du domaine est de plus de 30 hectares, ce qui garantit un espace de 160 à 200m2 par personne les jours d’affluence. De quoi rassurer les visiteurs qui « ont besoin d’art et d’air » conclut Chantal Colleu-Dumond.

Informations spécifiques et mesures détaillées, visite du Festival international des jardins : www.domaine-chaumont.fr et au 0254209922.

Blois maintient son spectacle nocturne !

Le château royal de Blois, lui aussi, a réouvert ses portes le 16 mai dernier en début d’après-midi. L’équipe qui gère le monument a réussi la performance de maintenir le spectacle son et lumière, tous les soirs à 22h30. En nocturne le nombre de spectateurs est limité à 200 personnes dans une cour de 2 000 m2 (ce qui assure 10m2 et garantit les mesures de distanciation). Des distributeurs de gel hydroalcoolique ont été répartis dans le monument. Ces mesures rassurent les visiteurs qui découvrent les 17 salles des appartements royaux où ont vécu 7 rois et 10 reines de France. Le joyau étant la salle des états généraux, richement décorée aux dimensions hors normes de 540 m2 !

Informations spécifiques et mesures détaillées, visites du château, spectacle son et lumière : www.chateaudeblois.fr et au 0254903332.

Amboise, à pleins poumons au-dessus de la Loire

Au château royal d’Amboise un sens de visite est proposé pour éviter les croisements (et donc les risques de contamination). Les tablettes tactiles sont désinfectées dans une sorte d’armoire qui permet d’éliminer toutes traces du virus en moins de 3 minutes. On déambule tranquillement dans le château pour déboucher sur les jardins en terrasse avec vue spectaculaire sur la Loire. Prenez le temps de vous recueillir dans la chapelle du château où se trouve la tombe de Leonard de Vinci.

Informations spécifiques et mesures détaillées, visite du château, des jardins en terrasses et de la tombe de Leonard de Vinci : www.chateau-amboise.fr

Et si vous voulez en apprendre d'avantage sur Leonard de Vinci, Rendez-vous au château du Clos Lucé. C'est la dernière demeure du génie de la Renaissance. Vous y accédez, à pied, au départ du château d'Amboise, par un chemin d'à peine 2 kilomètres. Leonard de Vinci y a vécu les trois dernières années de sa vie, invité par François 1er. Un vaste parc expose ses réalisations. Dans le château, l'atelier du peintre a été reconstitué ainsi qu'une quarantaine de maquettes réalisées à partir de ses dessins. Vous pouvez même rencontrer l'hologramme du génie ! Renseignements : www.vinci-closluce.com

Cheverny : « Moulinsart » respire à nouveau !

Le château de Cheverny sort également de sa torpeur à compter du week-end de la Pentecôte. C’est un édifice qui a inspiré Hergé pour dessiner le célèbre Moulinsart, la demeure du capitaine Haddock. Toutes les activités sont assurées à l’exception des balades en bateaux et voitures électriques dans le parc. Un sens de visite vous est proposé pour découvrir l’exposition permanente de 700 m2 sur les personnages des albums de Tintin (exposition déjà fréquentée par plus d’un million de personnes). Le château est entièrement meublé sur 3 étages. Art de vivre à la Française, tapisserie des Gobelins du 17e siècle, découvrez le raffinement de cette demeure qui appartient à la même famille depuis 6 siècles !

Informations spécifiques et mesures détaillées, visite du château, de l’exposition Tintin et du parc : www.chateau-cheverny.fr et au 0254799629.

RÉOUVERTURE DES SITES TOURISTIQUES

Sachez que plusieurs parcs animaliers et sites touristiques rouvrent également ce week-end de Pentecôte. De passage en Loire-Atlantique ? A 15 minutes de Nantes, Planète Sauvage vous accueille de nouveau en famille pour vivre une expérience « safari ». Envie de fouler le sable de la plus haute dune d’Europe ? En Gironde, vous pourrez dès ce week-end gravir la Dune du Pilat, dans le respect des règles sanitaires. A Lyon, depuis le 13 mai, vous pouvez vous balader au Parc de la Tête d’Or. Enfin pour les amateurs de sensations fortes, rendez-vous à la Ferme aux crocodiles. Le plus grand parc animalier européen dédié aux reptiles et aux crocodiles à Pierrelatte, dans la Drôme, vous accueille de nouveau depuis le 21 mai.