Environnement

Une opération de lâchers de hamsters près du Contournement ouest de Strasbourg

Publié le 14 juin 2022
temps de lecture

Mardi 14 juin 2022, 60 grands hamsters d’Alsace vont être réintroduits dans leur milieu naturel non loin de Strasbourg. Un programme de réintroduction ambitieux mené dans le cadre de l’exploitation de l’autoroute A355.

Un plan de sauvetage ambitieux pour sauver le grand hamster d’Alsace, une espèce en danger critique d’extinction.

Près de Strasbourg, le mois de juin est placé sous le signe du hamster ! Trois lâchers successifs de grands hamsters d’Alsace sont prévus pour permettre à 180 animaux d’être réintroduits dans la nature. L’une de ces actions a lieu le mardi 14 juin 2022 à Ernolsheim-Bruche et vise à lâcher 60 individus qui pourront prendre possession de milieux naturels favorables à leur développement. Organisés par VINCI Autoroutes en lien avec le CNRS, ces opérations participent à la sauvegarde de cette espèce reconnue en « danger critique d’extinction ». D’ici à 2023, ce sont au total plus de 1000 spécimen de grand hamster d’Alsace qui auront bénéficié de ce programme de sauvegarde ambitieux qui s’inscrit dans un plan national plus vaste. Elaboré par le ministère de la transition écologique et solidaire sur la période 2019-2028, ce plan prévoit la restauration d’un minimum de 1500 individus sur 600 hectares.

Des actions concrètes menées aux abords de l’A355.

Mis en service en décembre dernier, le Contournement ouest de Strasbourg (A355) est le premier grand projet d’infrastructure à avoir été réalisé en France sous le régime de la loi de 2016 pour la reconquête de la biodiversité. L’A355 a ainsi été conçue pour atteindre le « zéro perte nette » de biodiversité. Dès sa phase de conception, un vaste programme d’actions dédié au grand hamster d’Alsace a été déployé, avec l’objectif de rendre possible sa réinstallation durable dans la région. Des comptages ont été organisés pour repérer les terriers sur les emprises de l’autoroute. Les spécimens ont ensuite été déplacés sur des sites comprenant des cultures favorables à leur développement. En Alsace, les populations de grand hamster ont commencé à diminuer drastiquement à la fin des années 70 avec l’apparition des grandes monocultures de maïs. Des zones de cultures plus favorables telles que le blé ou la luzerne permettent aujourd’hui au grand hamster de trouver une nourriture favorable et de se protéger des prédateurs.

« Le grand hamster d’Alsace s’inscrit dans un cycle d’espèces qui font partie de la biodiversité ordinaire en Alsace, et vis-à-vis desquelles il fait figure d’espèce dite « parapluie ». En réintroduisant le grand hamster d’Alsace, c’est en effet toute une cohorte d’espèces, constituant un écosystème, que l’on protège »

Arnaud Guillemin, responsable environnement chez VINCI Autoroutes

Un enclos à hamster sur le site d’Ittenheim.

Autre innovation, un élevage en semi-liberté a été installé à Ittenheim, sur le site de la direction d’exploitation de VINCI Autoroutes. Géré en partenariat avec le CNRS et l’Université de Strasbourg, cet enclos de 1,2 hectare vise à faciliter l’acclimatation des grands hamsters issus d’élevages au milieu naturel. Ce lieu de transition permet à l’animal de se préparer à sa vie en liberté, à l’abri des prédateurs. Des innovations en matière de génie écologique ont également été conçues. En plus des neuf « bioducs » aménagés le long des ponts supérieurs à destination de la petite faune, deux « hamsteroducs » ont également été installés pour permettre au grand hamster de traverser l’autoroute en toute sécurité. Une démarche de sauvegarde essentielle pour cette espèce emblématique en Alsace !