saiko3p

Nouvelle-Aquitaine, Pyrénées-Atlantiques

Vieille ville de Pau

Voyagez dans le temps pour découvrir, à l’ombre de son château, la ville du bon roi Henri IV.

Le château de Pau, berceau du roi Henri IV.

"Bonne cuisine et bon vin, c’est le paradis sur terre" disait Henri IV. Mais qu’allait-il donc faire à Paris, au-delà des frontières de Navarre ! La vieille ville de Pau semble en effet un havre de paix difficile à quitter pour qui la connaît…
Le château de Pau, haute bâtisse, est le cœur de la ville. Ancienne forteresse transformée en palais lors de la renaissance, il impressionne et charme avec ses belles lignes droites, ses fenêtres travaillées et ses lumineuses pierres blanches. Aujourd’hui transformé en musée, le château est un lieu de légende. Celle de Gaston Fébus, seigneur guerrier et poète, qui profita de la guerre de Cent Ans pour étendre son emprise sur le territoire. Mais celle d’Henri IV surtout, dont la naissance ici, le 13 décembre 1533, ressemble à une anecdote mythologique : à sa naissance, son grand-père, Henri D’Albert, lui fit boire un verre de vin et lui offrit une carapace de tortue de mer en guise de berceau. Le début d’un destin exceptionnel…

Le château de Pau, berceau du roi Henri IV.

OTC Pau-Guilhamasse
Boulevard des Pyrénées à Pau

De l’église Saint-Martin au Parlement de Navarre, de la ville d’hier à celle d’aujourd’hui.

Depuis le château, on descend en contrebas vers la vieille ville. En longeant les fondations, intactes, on découvre les jardins Renaissance, charmants petits espaces fleuris, étonnants de simplicité. Après être passé devant la tour de la Monnaie, qui frappait des pièces à l’effigie du roi jusqu’à la Révolution, arrêtez-vous quelques instants sous les tonnelles de vigne, puis rejoignez les ruelles de la vieille ville.
L’église Saint-Martin est un bel exemple d’architecture néo-gothique aux influences byzantines. Un ouvrage monumental en réalité assez récent, puisque l’église n’a été bâtie qu’en 1871, pour remplacer une église plus ancienne dont des vestiges subsistent néanmoins. Le clocher de l’église Saint-Martin d’origine est en effet devenu la tour du Parlement de Navarre !
Autre surprise avec la chapelle de la Persévérance, un hôtel particulier du XVIIIe siècle, dont la façade ancienne ne laisse pas deviner l’intérieur : une salle d’exposition moderne accueillant des événements dédiés à l’art contemporain.

Entre places et ruelles, du calme des fontaines aux terrasses animées.

Mais pour apprécier le charme de la vieille ville, il n’est pas forcément nécessaire de visiter ses monuments historiques. Après avoir traversé le boulevard des Pyrénées, qui encercle le cœur historique de Pau, prenez le temps de flâner dans la rue Sully ou la rue du Moulin. Ici, les petits hôtels particuliers et les maisons anciennes remplacent les immeubles modernes. Tout est à taille humaine. Au sol, on admire les pavés des ruelles, tandis qu’en levant les yeux, on découvre de jolies façades travaillées.
Sur la place du parlement, on se détend en écoutant couler l’eau claire de la fontaine. Pour se désaltérer, on peut rejoindre les terrasses des petits cafés et restaurants qui animent les rues de la vieille ville. A la lisière de la vieille ville, la place royale, voulue par Louis XIV, montre déjà une vision plus moderne de Pau. Une vision tout aussi séduisante, avec son kiosque des arts et ses allées d’arbres parfaitement alignés . La statue d’Henri IV rappelle que, même parti régner en dehors des terres de Navarre, le bon roi n’a jamais vraiment quitté ses terres.

Informations pratiques

Adresse

place Royale
64000 PAU
France

Horaires d’ouverture



Tarifs d'entrée :
    Gratuit

Commentaires

Plus d'informations auprès de l'office de tourisme de Pau par téléphone au 05 59 27 27 08 ou par mail