Aller au contenu principal

Maison Elsa Triolet-Aragon

Saint-Arnoult-en-Yvelines (78)

Pour vous, Saint-Arnoult-en-Yvelines rime uniquement avec péage ? Détrompez-vous ! La petite ville du sud de l’Ile de France abrite aussi le Moulin de Villeneuve, la maison d’Esla Triolet et Louis Aragon.

En 1951, le couple d’écrivains Louis Aragon et Elsa Triolet est au sommet de sa gloire. Lui a obtenu le prix Renaudot en 1936 et elle est la première femme à avoir décroché le prix Goncourt en 1944 pour son recueil de nouvelles Le premier accroc coûte 200 francs. Le couple est à la recherche de son havre de paix, une maison où chacun pourrait écrire, loin du tumulte parisien. Ce sera le Moulin de Villeneuve, une demeure au cœur d’un parc de 5 hectares à Saint-Arnoult-en-Yvelines. Ils y vivront pendant près de 20 ans.

Certaines de leurs grandes œuvres ont été écrites ici

Commencez la visite en poussant la porte de la cuisine et laissez-vous séduire par le bleu sur les murs. « C’est de la faïence de Delft, la même que vous trouvez chez Claude Monet à Giverny, explique Guillaume Roubaud-Quashie le directeur de la Maison Elsa Triolet-Aragon. Le bleu est la couleur préférée d’Esla Triolet, il est très présent dans la maison ». Un peu plus loin, pénétrez dans le bureau de Louis Aragon où ont été écrites certaines des plus belles pages de la littérature française. C’est sur ce petit bureau que naît en 1956 son autobiographie poétique Le Roman inachevé ou encore La Semaine sainte, son grand roman historique. Levez les yeux vers la cheminée et admirez ce tableau de Picasso représentant l’une des premières colombes de la paix. Grand ami du couple, le peintre catalan est venu à plusieurs reprises au Moulin.

 

©Maison Triolet-Aragon


L’ombre de Brassens, Ferrat ou Ferré

Quittez le bureau de Louis Aragon et découvrez la salle à manger. A peine franchi le seuil, laissez-vous bercer par le bruissement de l’eau. « La particularité de la salle à manger est qu’elle est traversée par une rivière, explique Guillaume Roubaud-Quashie. Derrière ce hublot coule la Rémarde qui a donné à ce lieu sa vocation de moulin ». Autour d’une grande table à manger, se retrouvent ici Maurice Druon ou encore Edmonde Charles-Roux. On parle arts et littérature au milieu des livres qui recouvrent les murs. La maison en compte 30 000, soit la bibliothèque complète de Louis Aragon et Elsa Triolet. Devant la cheminée, vous ressentez presque la présence du couple qui reçoit ici ses amis devant les poteries originales de Picasso. Imaginez les soirées enfumées et les conversations, tard dans la nuit, avec en toile de fond les poèmes de Louis Aragon mis en musique par Brassens, Ferrat ou Ferré…

 

Une certaine nostalgie russe

A l’étage, vous arrivez ensuite dans les appartements privés de Louis Aragon et Elsa Triolet. Leur chambre est peinte en bleu, toujours selon les goûts d’Esla. « Elle y passe beaucoup de temps et écrit couchée sur son lit où elle profite de la vue sur le parc », raconte Guillaume Roubaud-Quashie. Sur une table de chevet, observez deux petits chevaux en tissus servant à piquer des épingles. Ils font référence au Cheval blanc et au Cheval roux, deux livres écrits par Elsa Triolet. Dans le prolongement de la chambre, découvrez le bureau de la femme de lettres d’origine russe. La pièce est empreinte d’une certaine nostalgie où transparaît le mal du pays d’Elsa. En témoignent un buste de sa sœur Lili Brik restée en Russie ou encore les photos de son amour de jeunesse, le poète russe Vladimir Maïakovski.

 

©Jean-François Lange


Ils reposent en musique au fond du parc

En quittant la chambre, vous n’échapperez pas à un détail troublant. Sur l’éphéméride où les pages s’effeuillent jour après jour, le temps s’est arrêté à la date du 16 juin 1970. C’est le jour de la mort d’Elsa Triolet, ici-même au Moulin de Villeneuve. Louis Aragon la rejoint en 1982. Avant de quitter ce lieu chargé d’histoire, dirigez-vous vers la tombe au fond du parc où reposent les deux époux. Vous aurez la surprise d’y entendre de la musique. « A la mort d’Elsa Triolet, son ami le violoncelliste Mstislav Rostropovitch est venu jouer ici, souligne Guillaume Roubaud-Quashie. Depuis, la Sarabande de Bach est diffusée en continu près de la sépulture ». Ces notes résonnent pour l’éternité.

 

©Maison Triolet-Aragon

 

Découvrez le Moulin de Villeneuve en vidéo :

Informations Pratiques

Adresse : Moulin de Villeneuve 78730 Saint-Arnoult-en-Yvelines. Accès par l’autoroute A10, sortie n°10 Contact :

Site internet : www.maison-triolet-aragon.com
Téléphone : 01.30.41.20.15

Horaires d'ouverture :

Visite de l’appartement-musée :
Visite commentée uniquement (durée 45-60 min) les samedis, dimanches et jours fériés de 14h à 18h. En semaine, une seule visite tous les jours à 16h
Visite du parc et des expositions : Tous les jours de 14h à 18h

Commentaires :

Tarifs :
Visite commentée de la Maison, du parc et des expositions :
Plein tarif : 9,50 euros
Tarif réduit : 7,50 euros
Gratuit pour les moins de 12 ans