Aller au contenu principal

Espace Brassens, dans les pas du poète de Sète

Occitanie, Hérault (34)

Lors de votre prochaine visite à Sète, dans la Perle du Languedoc, offrez-vous une balade dans les pas de Georges Brassens et découvrez les lieux où résonne l’âme du grand artiste français.

A l’Espace Brassens, découvrez la vie du « poète de Sète »

Commencez votre exploration par l’Espace Brassens. Le lieu, inauguré en 1991, est à Sète le plus grand musée dédié au chanteur. Dans ce bâtiment moderne de 850 m2 offrant une vue imprenable sur l’étang de Thau, plongez dans l’intimité du poète. « L’espace se compose d’une dizaine de salles thématiques retraçant la vie de Georges Brassens », explique Catherine Mata, la directrice de l’Espace Brassens. « Au fil de la visite, on découvre son enfance à Sète, ses débuts à Paris ou encore ses années libertaires ». A l’intérieur du musée, la place d’un village a été reconstituée avec un banc, une référence à la célèbre chanson Les Amoureux des bancs publics. Dans la pièce suivante, découvrez la loge reconstituée du chanteur avec les photos de ses amis artistes tels que Boby Lapointe ou encore Raymond Devos.


La maison natale, le parc, le collège Paul Valéry : les lieux de son enfance

Prenez ensuite la direction des hauteurs de Sète où flotte un parfum d’Italie. Dans ce quartier populaire, au 20 rue Georges Brassens, arrêtez-vous devant la façade de sa maison où il est né le 22 octobre 1921. Il grandit ici, entouré de sa mère Elvira, d’origine italienne, de son père Jean-Louis, maçon, et de sa demi-sœur Simone. « Adulte, quand il revient à Sète, Georges Brassens loge dans cette maison, chez ses parents, dont il est très proche, souligne Catherine Mata. Sète est une ville fondatrice où il aime replonger dans ses racines ».
A quelques rues de là, faites une halte au parc Simone Veil (anciennement jardin du Château d’eau). C’est ici, dans le « poumon vert » de Sète, que le petit Georges fait ses premiers pas aux côtés de sa grand-mère. Ici aussi qu’il connaîtra ses premiers flirts à l’adolescence… Montez ensuite jusqu’au collège Paul Valéry. S’il n’aimait pas beaucoup l’école, Georges Brassens y fera une rencontre décisive avec un jeune professeur de français, Alphonse Bonnafé, à qui il doit sa vocation de poète.


Le phare de Roquerols et le cimetière Le Py, sa dernière demeure

Poursuivez votre balade en vous rendant au phare de Roquerols, dans l’étang de Thau. Si Brassens appréciait la mer, il aimait en particulier l’étang de Thau. Avec Henri Delpont, Emile Miramont et les autres copains d’enfance, le chanteur en fait son lieu de baignade privilégié. « Il pêche des crabes et ramasse des moules sur les rochers, raconte Catherine Mata. Sa mère Elvira lui préparait ensuite des beignets de moules, un rituel qu’il a conservé jusqu’à la fin de sa vie ».
Pour clore votre périple et rendre hommage à ce grand artiste, dirigez-vous vers sa dernière demeure. Face à l’étang de Thau, Georges Brassens repose au cimetière Le Py depuis le 29 octobre 1981. Recueillez-vous devant sa tombe où il est enterré aux côtés de sa famille et Joha Heiman, dite Püppshen (petite poupée), le grand amour de sa vie… Dans sa célèbre chanson Supplique pour être enterré à la plage de Sète, Georges Brassens raconte vouloir être enterré sur la plage de la Corniche avec un pin parasol. Son vœu est presque exaucé avec ce tableau représentant un arbre, posé sur tombe, signé de l’artiste sétois Pierre François.
Découvrez aussi l’hommage à Georges Brassens sur l’aire de Loupian, sur l’autoroute A9.
 

 

Informations Pratiques

Adresse : 67 boulevard Camille Blanc, 34 000 Sète Contact :

Site internet : www.espace-brassens.fr
Téléphone : 04.99.04.76.26

Horaires d'ouverture :

Octobre à mai :
Du mardi au dimanche de 9h à 12h et de 14h à 18h
Week-end d’avril, mai et octobre de 9h à 18h

Juin à septembre :
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Fermé les jours fériés, sauf le 14 juillet, le 15 août et le 1er novembre

Commentaires :

Tarifs :
Adulte : 5,90 euros
Enfant (+ de 10 ans) et Etudiant (- de 26 ans) : 2,40 euros
Demandeur d’emploi : 2,40 euros
Personne en situation de handicap : 2,40 euros
Groupe (+ de 10 personnes) : 3,90 euros

Accès :
Par l’autoroute A9, sortie Sète-Balaruc

Galerie photo