Aller au contenu principal

LA SOMNOLENCE, PREMIÈRE CAUSE D’ACCIDENTS MORTELS SUR AUTOROUTE

somnolence-volant

Un conducteur européen sur quatre (25%) a ainsi eu l’impression de s’être assoupi durant quelques secondes au volant. Par ailleurs, 71% des conducteurs considèrent qu'il ne faut pas conduire en étant fatigué, mais ils sont encore trop nombreux à prendre le volant dans cet état (36%).

(Source : Baromètre européen de la conduite responsable 2017, Fondation VINCI Autoroutes/Ipsos)

Retrouvez les vidéos sur les dangers de la somnolence sur roulons-autrement.com