Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

L'ALCOOL ET LES STUPÉFIANTS

alcool-au-volant

Plus d’un conducteur européen sur 10 (11 %) avoue qu’il lui arrive de prendre le volant en étant au-dessus de la limite autorisée sans pour autant en ressentir les effets.
(Source : Baromètre européen de la conduite responsable 2017, Fondation VINCI Autoroutes/Ipsos)

Ne buvez pas d’alcool avant et pendant le voyage. L’alcool transforme votre comportement sans que vous en ayez conscience (rétrécissement du champ visuel, diminution des réflexes, altération de l’appréciation des distances…).
Le Code de la route interdit de conduire avec une quantité d’alcool égale ou supérieure à 0,5 g/l de sang (0,2 g/l pour les jeunes conducteurs).

Retrouvez les courts-métrages "Ivresse" réalisé par Guillaume Canet en 2013 et "Le bon vivant" réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache en 2015 à l'initiative de l'association Ferdinand et de la Fondation VINCI Autoroutes.

Retrouvez les vidéos sur le thème de la conduite sous stupéfiants sur roulons-autrement.com.

Drogue : la conduite, après avoir fait usage de substances ou plantes classées comme stupéfiants, est interdite, quelle que soit la quantité absorbée.
Les forces de l’ordre pratiquent des dépistages systématiques sur tout conducteur impliqué :
- dans un homicide involontaire ;
- dans un accident corporel lorsqu’il existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner que la personne impliquée conduisait après avoir fait usage de produits stupéfiants.
 

Sanction encourue pour conduite sous l'emprise d'alcool :
 

Quantité d’alcool par litre de sang

Amende (euros)

Retrait de points

Immobilisation du véhicule

Suspension du permis

Prison

Obligation de suivre un stage de sensibilisation

≥ 0,2 g/l si jeune conducteur*

135

6

Oui

Oui la première année après l'obtention du permis, jusqu'à 3 ans de suspension

Non

Non

≥ 0,5 g/l, < 0,8 g/l

135

6

Oui

Possible si comparution devant le tribunal (jusqu'à 3 ans)

Non

Non

≥ 0,8 g/l

Jusqu’à 
4 500

6

Oui

Oui (jusqu'à 3 ans) voire annulation

Jusqu'à 2 ans

Oui

 

* valable 3 ans après l’obtention du permis, 2 ans si le permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée. Taux qui peut être atteint dès le 1er verre.

Sanction encourue pour conduite sous l'emprise de drogues :
En cas de consommation de stupéfiants, 2 ans de prison, 4 500 euros d'amende, retrait de 6 points sur le permis. Si cette consommation est associée à un taux d'alcool prohibé, 3 ans d'emprisonnement, 9 000 euros d'amende, retrait de 6 points, suspension ou annulation de 3 ans du permis de conduire et immobilisation ou confiscation du véhicule. Plus de détails sur : securite-routiere.gouv.fr