Aller au contenu principal
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Conduite semi-assistée : quelles conséquences sur la vigilance ?

Publié le -

Sécurité

fondation-vinci-autoroutes

Des temps de réaction plus longs et une baisse du niveau d’éveil

Lorsque vous utilisez au moins une fonction de délégation de conduite (régulateur de vitesse adaptatif, maintien de trajectoire), votre temps de réaction est plus que doublé si vous devez reprendre en main votre voiture.
Ce sont les résultats d’une étude récente menée par la Fondation VINCI Autoroutes et la Fondation MAIF.
Ce délai important est le signe d’un manque d’attention et d’un état d’hypovigilance que vous pouvez être amené à rencontrer en cas de conduite semi-assistée.

Des conséquences sur les réflexes ont également été constatées.
En cas de situation à risque, l’assistance à la conduite a tendance à générer des réflexes de reprise en main du véhicule inappropriés.

Coup de volant dans le mauvais sens ou bien encore déport par rapport à la trajectoire optimale sont autant de comportements potentiellement accidentogènes rencontrés.

Conseils de conduite en cas d’utilisation d’outils d’assistance à la conduite

Forte de ces résultats, l’étude permet d’identifier un certain nombre de conseils à adopter en cas de délégation partielle de conduite :
- Restez concentrer sur la route et bannissez l’utilisation des distracteurs. Portez votre regard sur la route et gardez vos mains quoiqu’il arrive sur le volant.
- Prenez connaissance en amont des notices d’utilisation des outils d’assistance à la conduite de votre véhicule. Ces notices sont très importantes et vous permettront de mieux réagir si vous devez désactiver un mode d’assistance en urgence.
- Evitez d’utiliser ces outils dans les zones à risque : zones de travaux, de trafic en accordéon, etc. Ces situations de conduite nécessitent une grande attention de votre part pour lesquelles il est conseillé de désactiver l’assistance à la conduite

Retrouverez l’étude complète sur le site de la Fondation VINCI Autoroutes.